Huitième stage de formation des jeunes leaders syndicalistes (séminaire international organisé en collaboration avec la JILAF, l’ITUC-AP et l’OTCi)

La JILAF, en collaboration avec la Confédération internationale des syndicats Asie-Pacifique (ITUC-AP) et l’Institut du leadership du travail Ong Teng Cheong (OTCi), a organisé le huitième stage de formation des jeunes leaders syndicalistes, mis en place sous la houlette du gouvernement japonais (Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales), pendant 16 jours, du mercredi 19 août au jeudi 2 septembre à Singapour.

Ce stage, qui a lieu chaque année, a pour objectif de former les futurs leaders syndicaux et le personnel d’encadrement à travers les cours sur la gestion des institutions et la solidarité internationale qui s’articulent autour de relations patronat-syndicat constructives. Ce stage a accueilli 39 jeunes leaders des syndicats provenant de 21 pays (taux de participation féminine : 48,7%)

Avant que les participants n’aient dans la dernière phase du stage assimilé les différences qui existent entre les pays du point de vue des mouvements syndicaux ou le rôle des syndicats dans le cadre de l'économie mondiale, M.Danno, Directeur exécutif de la JILAF, a, en tant que représentant de l’organisation, donné deux conférences sur les thèmes suivants : (1) « Le développement socio-économique et le rôle social du mouvement des travailleurs » ; (2) « La formation du mouvement syndical et la nature des relations patronat-syndicat dans le Japon d'après -guerre ». Il a souligné l'importance des efforts en vue de stabiliser l'emploi à travers des relations patronat-syndicat constructives, et la répartition équitable du travail grâce à l'amélioration de la productivité.

Au cours de la conférence intitulée « Le développement socio-économique et le rôle social du mouvement des travailleurs », M.Danno a expliqué l’impact des changements environnementaux sur les travailleurs induits par la mondialisation, la situation actuelle de l'économie des pays asiatiques et leurs perspectives d'avenir. Il a ensuite souligné que, pour mieux répondre aux problèmes des relations patronat-syndicat qui se compliquent avec le développement économique, il est utile de se pencher sur l’expérience du Japon (mise en place d’une coopération harmonieuse à travers des consultations patronat-syndicat et une confrontation des idées dans la négociation collective).

En outre, lors de la conférence suivante, intitulée « La formation du mouvement syndical et la nature des relations patronat-syndicat dans le Japon d'après-guerre », il s’est appuyé sur le fait qu’ « il est important de saisir parfaitement la situation actuelle en se penchant sur les faits passés pour mieux comprendre l’avenir » et que « l’expérience et l’évolution des mouvements syndicaux au Japon servira de référence aux mouvements syndicaux des pays asiatique », pour développer les points suivants : (1) histoire des mouvements syndicaux au Japon après la deuxième guerre mondiale – évolution des politiques des mouvements ; (2) croissance macroéconomique et amélioration des conditions de vie et du travail des membres des syndicats ; (3) mouvements visant l’améliorations de la productivité ; (4) système de consultation et de négociation patronale-syndicale collective – création de relations constructives patronat-syndicat et la stabilisation de l’emploi ; (5) gestion de l’organisation basée sur la communication avec les membres du syndicat présents sur le lieu de travail. Les participants ont émis de nombreux avis tels qu’« il est utile pour les deux parties, patronat et syndicat, de créer des relations patronat-syndicat constructives à la japonaise» et ont posé des questions sur les thèmes suivants : (1) relation tripartite (patronat, syndicat et gouvernement) au Japon ; (2) relation entre les syndicats et la politique au Japon ; (3) mouvement syndical d'avant-guerre. M.Dannno a répondu à ces questions en développant à chaque fois son point de vue.

Les participants ont suivi, en plus de celles données par la JILAF, les différentes conférences de l’ITUC-AP et de l’OTCi (rôle de la mondialisation et des syndicats, égalité homme-femme, filets sociaux de sécurité, stratégie des organisations, etc.), et ont conçu et présenté un plan concret d’activités avant la clôture du stage.

Programme

DateContenu
08/19MerCérémonie d’ouverture ; mondialisation et rôle des syndicats ;
08/20JeuAbolition de la discrimination ; convention n°111 de l’OIT ; visite du centre national(NTUC)
08/21VenAction équitable pour une société juste、méthode de présentation
08/22SamTravail sur l’esprit d’équipe
08/23DimActivités optionnelles
08/24LunÉgalité des genres
08/25MarRéseaux d’assurance sociale ; Politique de protection de l’emploi
08/26MerTravail des immigrants, et leur protection et leurs droits ; Problème de l’emploi des jeunes
08/27JeuÉlaboration d’une stratégie du leader ; objectifs du leader
08/28VenLe développement socio-économique et le rôle social du mouvement des travailleurs ; La formation du mouvement syndical et la nature des relations patronat-syndicat dans le Japon d'après -guerre
08/29SamDialogue avec les jeunes membres du NTUC (Congrès national des syndicats de Singapour)
08/30DimActivités optionnelles
08/31LunOrganisation et droits des travailleurs ; l’OIT et les normes internationales du travail
09/01MarSéance de révision
09/02MerPrésentation du plan d’activités : cérémonie de clôture

Photos des participants

Discours d’ouverture

Conférence de M.Danno, Directeur exécutif de la JILAF

Discussion en groupes