Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Cambodge

La JILAF, en collaboration avec le Conseil Cambodgien de la Confédération Internationale des Syndicats (ITUC-CC), a organisé, pendant 2 jours, les 6 et 7 août, le séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail, à Phnom Penh au Cambodge. À ce séminaire, ont participé 58 personnes venues de 3 centres nationaux (le CCTU (Cambodian Confederation of Trade Unions), (la CCU (Cambodian Confederation of Unions), la CLC (Cambodian Labour Confederation).

Ce séminaire avait pour thème principal le rôle des syndicats dans la globalisation et on y a surtout discuté du problème de la mise en place de relations patronat-syndicat constructives au moment où la croissance économique des pays asiatiques s’accélère en raison de l'implantation des entreprises étrangères.

À la cérémonie d'ouverture du séminaire, outre les dirigeants de la JILAF et de l’ITUC-CC, a participé un représentant de l'ambassade du Japon au Cambodge et chacun a exprimé ses attentes pour ce séminaire.

La JILAF a organisé une conférence sur les 2 thèmes suivants : 1) « la formation des mouvements syndicaux au Japon et les caractéristiques des relations patronat-syndicat » ; 2) « la fondation de la Communauté Économique de l'ASEAN (AEC) et les syndicats ».

Le thème 1), a été abordé du point de vue de « l’importance de saisir parfaitement la situation actuelle en se penchant sur les faits passés pour mieux comprendre l’avenir » , puis le conférencier a constaté les points suivants et a exprimé son souhait de voir le mouvement syndical du Cambodge se développer : 1) le parcours du mouvement syndical au Japon après la Seconde Guerre mondiale et les changements dans les orientations du mouvement ; 2) la croissance macro-économique et l’amélioration des conditions de vie des membres des syndicats ; 3) les actions visant à l'amélioration de la productivité ; 4) le système de consultation patronat-syndicat et la négociation collective ainsi que les relations patronat-syndicat constructives. Concernant le thème 2), le conférencier a reconnu les efforts de collaboration économique en vue de la fondation de l’AEC et leur impact au Cambodge.

Chaque organisation de l’ITUC-CC a développé les points de vue suivants : 1) la définition des relations patronat-syndicat ; 2) les défis auxquels on fait face actuellement ; 3) les facteurs en cause dans les conflits de travail ; ce qui est nécessaire pour la création de bonnes relations patronat-syndicat. Les trois partenaires sociaux ont indiqué ensemble qu’ « ils visent à créer des relations patronat-syndicat constructives basées sur le dialogue » alors que le nombre des conflits enregistrés en juillet 2015 s’élevait à 203. En conséquence, ils ont insisté sur les facteurs suivants : 1) la privation des droits des travailleurs et les pressions exercées par l’employeur sur le mouvement syndical en général ; 2) les bas salaires et le faible niveau de vie ; 3) le recours abusif aux contrats de travail à court terme ; 4) la propagation de la fraude et la corruption des leaders syndicaux par les employeurs. En outre, M. Noun Rithy, Conseiller pour les droits des travailleurs a abordé les points suivants : 1) la définition des relations patronat-syndicat ; 2) la création de bonnes relations patronat-syndicat ; 3) le soft skill (compétences humaines, en communication, en langue, en leadership etc.) pour créer de bonnes relations patronat-syndicat.

À la fin du séminaire, les participants ont échangé leurs points de vue puis présenté par groupes les thèmes sur « le rôle, la responsabilité et la stratégie du syndicat pour créer des relations patronat-syndicat constructives » et chaque équipe a avancé les propositions suivantes : 1) acquisition des connaissances sur le syndicat, formation des ressources humaines ; sensibilisation des travailleurs ; 2)mise en œuvre de consultations régulières patronat-syndicat ; 3) renforcement de la coopération et collaboration entre les syndicats ; 4) mise en place d’un capital servant au financement des syndicats. Enfin, après la conclusion synthétique du séminaire par les dirigeants de chaque organisation, M. Danno a parlé de ses attentes envers une collaboration future et accrue entre les ITUC-CC dont la création remonte à 3 ans avant de clore ce séminaire de 2 jours.

Programme

DateContenu
08/06Jeu1er jour de séminaire
08/07Ven2ème jour de séminaire

Photos des participants

cérémonie d’ouverture

séances données par la JILAF

participants venus de 3 organisations différentes

discussions en groupes

présentation en groupes effectuée par les participants

synthèse par M. Danno, Directeur exécutif