Septième stage de formation de jeunes leaders syndicalistes (séminaire international organisé en collaboration par la JILAF, l’ITUC-AP et l’OTCi)

Exposé du directeur exécutif Danno : « Les caractéristiques des expériences du mouvement des travailleurs et des relations patronat-syndicat au Japon »

La JILAF, en collaboration avec la Confédération internationale des syndicats Asie-Pacifique (ITUC-AP) et l’Institut du leadership du travail Ong Teng Cheong (OTCi), a organisé le septième stage de formation de jeunes leaders syndicalistes pendant 16 jours, du mercredi 20 août au jeudi 4 septembre à Singapour.
Ce stage a succédé au « Stage avancé de leadership », organisé en collaboration avec l’OTCi et avec l’Organisation Régionale Asie-Pacifique de la Confédération Internationale des Syndicats Libres (ICFTU-APRO) devenue ensuite l’ITUC-AP. Le premier stage a eu lieu en 1992 et ce stage est le vingt-troisième.
41 personnes, de 34 organisations, venant de 25 pays et régions, ont participé à ce dernier stage. Parmi les organisations figuraient le Syndicat national des travailleurs et des employés d’Afghanistan (NUAWE), la Fédération générale des syndicats d’Oman (GFOTU) et le Centre des travailleurs unis et progressistes des Philippines (SENTRO), tous trois récemment intégrés dans l’ITUC et l’ITUC-AP, ainsi que la Confédération générale du travail du Vietnam (VGCL) et la Fédération des Syndicats du Laos (LFTU) en tant qu’organisations partenaires. Le taux de participants féminins était de 48,7%. En tant que représentants de la JILAF, M. Hisashige Danno, directeur exécutif, et M. Toshiyuki Wakatsuki, directeur du service des projets de soutien sur place, ont participé aux deux premiers jours.
Le premier jour, lors de la cérémonie d’ouverture, M. Noriyuki Suzuki, secrétaire général de l’ITUC-AP, M. Thiagarajan, directeur de l’OTCi et M. Hisashige Danno, le directeur exécutif de la JILAF, ont prononcé des discours au nom de leurs trois associations ayant organisé cet événement en collaboration. M. Suzuki, le secrétaire général de l’ITUC-AP, a incité les participants à s’engager activement dans le séminaire et il a également remercié la JILAF pour sa coopération depuis la période de l’ICFTU-APRO. M. Thiagarajan, le directeur de l’OCTi, a demandé aux participants de réfléchir sur la responsabilité des dirigeants et a invité tout le monde à aborder ce séminaire dans une attitude chaleureuse et conviviale. M. Danno, en évoquant la situation internationale, les a encouragés à bien communiquer pour apprendre les uns des autres et passer un bon séjour.
Ensuite, M. Suzuki, le secrétaire général de l’ITUC-AP, a évoqué les problématiques du stage de deux semaines au cours d’une communication intitulée « Le développement socio-économique et le rôle social du mouvement ouvrier ». Il a remarqué que, malgré le développement économique, les salaires ont continué à baisser, les inégalités à s’accroître, et que la répartition inéquitable des profits est devenue évidente. Il a notamment posé le problème de l’amélioration de la vie dans de telles circonstances.
L’après-midi du premier jour, M. Danno, le directeur exécutif de la JILAF, a donné deux exposés intitulés « Le développement socio-économique et le rôle du mouvement des travailleurs » et « Les caractéristiques de la formation du mouvement des travailleurs et des relations patronat-syndicat au Japon après la guerre ». Dans le premier exposé, à la suite d’une analyse de la situation des syndicats dans le changement structurel entraîné par la mondialisation, il a insisté pour que les syndicats aient aussi le sens des affaires, équilibrant leurs revendications avec la concertation afin d’établir des relations de confiance avec les employeurs. Dans le deuxième exposé, en présentant des expériences du mouvement des travailleurs au Japon, l’importance d’établir une relation constructive entre le patronat et le syndicat a été mise en avant. Les participants ont posé des questions de manière assidue, par exemple sur la situation actuelle de l’emploi des jeunes au Japon et sur les excès de l’économie de marché.
Le deuxième jour, avec l’aide de tous le personnel de l’ITUC-AP, une séance d’introduction a montré aux participants comment discuter et argumenter tout au long de ce programme de 16 jours. Les participants ont d’abord abordé les problèmes de chaque pays au cours de deux séances « Problèmes socio-économiques » et « Problèmes du travail ». Le personnel de l’ITUC-AP a ensuite fait la synthèse de ces discussions. Une fois la méthode explicitée, les participants se sont détendu par rapport au premier jour et avaient plus confiance en eux.
Le stage a bien avancé sans souci le troisième jour, tout comme les jours suivants. Lors des exposés des participants, ces derniers ont montré leur volonté décisive d’utiliser leur expérience et de contribuer au développement constructif des mouvements des travailleurs dans leurs pays.

Programme

DateContenu
08/20MerCérémonie d’ouverture ; orientation des participants ; mondialisation et réponse des syndicats ; caractéristiques des expériences du mouvement des travailleurs et des relations patronat-syndicat au Japon
08/21JeuSéance d’introduction ; méthode de présentation
08/22VenAbolition de la discrimination ; convention n°110 de l’OIT ; visite du centre national
08/23SamTravail sur l’esprit d’équipe
08/24DimActivités optionnelles
08/25LunÉgalité des genres 1 ; leadership 1
08/26MarÉgalité des genres 2 ; leadership 2
08/27MerÉlaboration d’une stratégie syndicale ; objectifs du leader
08/28JeuProblème de l’emploi des jeunes ; conditions de travail
08/29VenTravail des immigrants ; amélioration de l’environnement de travail ; réseaux d’assurance sociale
08/30SamPolitique de la protection de l’emploi ; dialogue avec les jeunes membres du NTUC (Congrès national des syndicats de Singapour)
08/31DimLibre
09/01LunOrganisation et droits des travailleurs ; l’OIT et les normes internationales du travail
09/02MarSéance de révision
09/03MerSynthèse ; exposés des participants
09/04JeuSur le syndicalisme de l’ITUC

Photos des participants

Discours de M. Suzuki, secrétaire général de l’ITUC-AP à la cérémonie d’ouverture

Orientation par le personnel de l’ITUC-AP

Participants engagés dans une vive discussion