Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail aux Philippine

En collaboration avec le Congrès philippin des syndicats (TUCP), la JILAF a organisé les 13 et 14 mai 2014 à Pasay (métropole de Manille, Philippines) un séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail intitulé : Pour l’établissement de relations constructives entre patronat et syndicat, la stabilité de l’emploi et une redistribution équitable. Le séminaire, premier de l’année fiscale en cours par rapport aux autres pays, a réuni environ 120 participants du monde du travail, y compris les syndicats d’entreprise de quatre firmes japonaises. Etaient également présents Messieurs Ernesto F. Herrera, Président du TUCP, Benjo Santos M. Benavidez, Directeur du bureau des relations patronat-syndicat au sein du Ministère du Travail et de l'Emploi du gouvernement des Philippines, et Hiroyuki Enoki, deuxième secrétaire de l’ambassade du Japon aux Philippines.

Au cours de ce séminaire, l’administration du TUCP et les conférenciers invités ont effectué notamment des présentations sur « La relation patronat-syndicat dans les entreprises japonaises aux Philippines », « L’emploi et les relations patronat-syndicat dans l’externalisation (sous-traitance : Business Process Outsourcing) aux Philippines », « La relation patronat-syndicat et la politique d’emploi du TUCP », « Le développement socio-économique et le rôle social du mouvement des travailleurs ». Les participants ont eu une occasion de se pencher sur les facteurs de conflit entre patronat et syndicat et les modalités de leur résolution.

Les principales causes de conflit entre patronat et syndicat aux Philippines, où le taux de syndicalisation reste faible (autour de 8,5%) sont : 1) la reconnaissance des syndicats ; 2) la redistribution équitable des profits des entreprises ; 3) les contrats à durée déterminée. Les participants ont formulé de nombreuses analyses et demandes à propos des thèmes suivants : 1) les méthodes de négociation collective et de consultation entre patronat et syndicat ; 2) la méfiance des cadres locaux vis-à-vis des syndicats et un management du travail défectueux ; 3) l’amélioration de l’environnement de travail. Karen Ann Tangonan, Vice-Présidente de l’Association des travailleurs externalisés aux Philippines (BPO Workers’ Association), qui a connu récemment un développement spectaculaire, a exposé les problèmes spécifiques à la sous-traitance dans l’industrie, notamment l’attitude hostile des employeurs envers la mise en place de syndicats, des horaires de travail étendus, des emplois qui échappent à la régulation, un fort taux de rotation du personnel, les accidents du travail et les risque sanitaires, et des licenciements arbitraires, etc. Elle a plaidé en faveur de l’organisation des travailleurs par le TUCP, afin de protéger le million de personnes, si ce n’est plus, œuvrant dans ce secteur.

Dans sa prise de parole, Ryo Saito, Vice-Secrétaire Général de la JILAF, a insisté sur l’importance de la communication au quotidien entre patronat et syndicat. L’expérience japonaise de l’évolution des relations patronat-syndicat (trouvant un équilibre entre concertation par les consultations et confrontation par la négociation collective) pourrait s’avérer utile pour la stabilisation de ce genre de relations dans les pays asiatiques, y compris dans les entreprises multinationales.

Le Vice-Secrétaire Général Saito a souligné l’importance de poser des fondements durables pour l’emploi aux Philippines dans un contexte d’accroissement des inégalités économiques et de développement de l’économie informelle. A cette fin, tout en maintenant la sympathie de la société et des membres pour le mouvement, les syndicats devraient rapidement faire force de proposition en matière de politique industrielle auprès du gouvernement, des organisations patronales et des autres acteurs. Contribuant à la stabilité politique, seul l’établissement de relations patronat-syndicat constructives mènera à la création d’emplois pérennes, notamment dans l’industrie manufacturière.

Programme

DateContenu
05/13MarSéminaire sur les relations patronat-syndicat (Jour 1) :
La relation patronat-syndicat dans les entreprises japonaises aux Philippines
La relation patronat-syndicat et la politique d’emploi du TUCP
Le développement socio-économique et le rôle social du mouvement des travailleurs
L’emploi et les relations patronat-syndicat dans l’externalisation (BPO) aux Philippines
05/14MerSéminaire sur les relations patronat-syndicat (Jour 2) :
Table ronde sur le Plan national de Développement des Philippine
La redistribution équitable du profit et le rôle du TUCP
Discussion générale

Photos des participants

Discours du Président du TUCP, Ernesto F. Herrera

Débat avec les représentants syndicaux des entreprises japonaises

Conférence du Secrétaire Général du TUCP, Cedric R. Bagtas