Séminaire international organisé en commun par la JILAF et l’OIT sur le thème :

 La JILAF, en collaboration avec le Bureau des Activités pour les Travailleurs de l’IOT (ILO-ACTRAV) a organisé, pendant 5 jours du 22 au 26 août à Bangkok en Thaïlande, un séminaire international sur le thème : « La mondialisation et l'intégration économique, le rôle des syndicats - Pour la stabilisation de l’emploi et la prévention des conflits de travail à travers la création de relations patronat-syndicat constructives ». Le séminaire a accueilli 22 leaders (dont 9 femmes), cadres des syndicats dans la zone Asie-Pacifique (l’Inde, l’Indonésie, le Népal, la Malaisie, les Philippines, les Fidji, la Corée du Sud, le Vietnam, le Bangladesh)
 Au début du séminaire, M. David , Directeur adjoint du Bureau régional de l'OIT pour l'Asie et le Pacifique a prononcé les paroles d’ouverture au nom des organisateurs, et M. Saito, le Vice-Secrétaire Général de la JILAF, a annoncé l’ouverture du séminaire et en a expliqué les points essentiels et les objectifs. Il a ensuite donné un discours intitulé « Le développement socio-économique et le rôle du mouvement des travailleurs », dans lequel il a expliqué 1) les changements apportés au monde entier par la mondialisation et la position de l’Asie, 2) les changements environnementaux sur les travailleurs induits par la mondialisation et les perspectives d'avenir et 3) la responsabilité et le rôle des dirigeants syndicaux. Les participants ont posé des questions sur le rôle des syndicats dans la correction des écarts croissants au niveau de l’économie, de l’éducation et des opportunités, l’adoption par les pays d’Asie des relations patronat-syndicat constructives à la japonaise, les tendances des entreprises japonaises et leurs bureaux ou l’intervention des syndicats dans les traités de libre-échange.
 Le lendemain, on a organisé une session sur le thème de la « Mise en place sur le modèle japonais de relations constructives entre partenaires sociaux et la prévention des conflits de travail inutiles » dans laquelle on a mis l’accent sur l’importance de l’équilibre entre les consultations patronat-syndicat et les échanges d’idées dans la négociation collective et plusieurs participants ont ajouté que « cet équilibre est d’autant plus important que les relations sociales se compliquent avec la mondialisation ». Les participants ont également exprimé des opinions positives et ont posé des questions sur : les droits à la négociation collective sur les lieux de travail ; le juste discernement pour une répartition financière équitable et des relations sociales harmonieuses ; le bien-fondé des réunions visant à établir la politique du travail ; et les limitations des droits fondamentaux des travailleurs.
 Par ailleurs, Mme Hilda Sanchez Martinez, spécialiste de l’OIT a fait une conférence dans laquelle elle a souligné l’importance du dialogue social car les syndicats n’avaient pas pu intervenir dans les négociations sur l’intégration économique ou sur conclusion de l’Accord de libres échanges (ALE ou FTA), ce qui s’est avéré désavantageux pour les travailleurs. M. A, spécialiste du Centre de formation de Turin et d’autres personnes ont également donné des conférences sur les thèmes suivants : « L’initiative de l'OIT pour fixer les dispositions sur le travail dans l’ALE » ; «Comment décrypter les dispositions sur le travail dans l'ALE » ; et «Les tendances des entreprises multinationales et le rôle des syndicats ». Au cours de ces conférences les participants ont pu de nouveau constater l’importance accrue des mouvements des travailleurs.

Programme

DateContenu
08/22Lun22/08 lun.1er jour de séminaire
08/23Mar23/08 mar.2ème jour de séminaire
08/24Mer24/08 mer.3ème jour de séminaire

Photos des participants

Salutations d’ouverture

Discours de la JILAF

Discours de l’OIT

Travail de groupe

Présentation du plan d’action

Participant posant une question