Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail (IR) en Mongolie

Photo d’ensemble

 En collaboration avec la Confédération des syndicats de Mongolie (CMTU), la JILAF a organisé les 30 et 31 août à Oulan-Bator le « Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail ». Le séminaire a accueilli 80 personnes dont des leaders de syndicats de secteur ou d’entreprise de la Confédération des syndicats de Mongolie (CMTU) de 8 provinces, des représentants du Ministère de la protection sociale et du travail et des membres du Centre de Productivité de la Mongolie.
 Le séminaire a commencé avec les discours d’ouverture de M. Amgalanbaatar, président de la CMTU et de M. Yasunaga, directeur exécutif de la JILAF. Ces derniers ont attiré l’attention du public en disant que « Malgré la surenchère de la concurrence internationale après la conclusion de l’APE (Accords de partenariat économique ou Economic Partnership Agreement (EPA)) et le changement de pouvoir politique, je souhaite que l’on fasse des efforts pour développer chaque secteur à travers la création de relations patronat-syndicat qui prennent en considération le point de vue humain ».
 Dans leurs discours, M. Yasunaga et M. Suzuki, leader du groupe qui ont parlé respectivement du « rôle et des défis des syndicats au Japon » et des « relations entre la législation du travail et le syndicat » et ont souligné l’importance des efforts faits par les syndicats avec la conscience de chacun des acteurs sociaux pour stabiliser l’emploi et élaborer des mesures en fonction du lieu de travail.
Dans l’après-midi du premier jour et dans la matinée du 2ème jour, les spécialistes tripartite (patronat, syndicat et gouvernement) ont animé les sessions articulées autour de présentations, de séances de questions-réponses et d’échanges. Les participants ont posé des questions notamment sur le rôle des syndicats dans la politique du gouvernement, sur les mesures contre le chômage et la difficulté d’emploi, sur les moyens de résolution des conflits, sur l’allocation de retraite et ont sollicité le soutien et l’intervention du gouvernement dans les activités menées par les syndicats.
 Dans l’après-midi du 2ème jour, les représentants des organisations affiliées à la CMTU ont rendu compte de leurs activités et problèmes : 1) intervention dans les conflits en vue de leur résolution (syndicat de la ville d’Oulan-Bator, etc.) ; 2) inspection des normes de travail (syndicat de la province de Darkhan-Uul, etc.) ; 3) systèmes pour la protection des travailleurs et réalité des lieux de travail ; 4) amélioration de la productivité (activité dite Kaizen)(syndicats du Journal du syndicat, autres). Et tous les participants ont activement échangé leurs avis.
 Lors de la discussion en groupe de l’après-midi du premier jour et du 2ème jour, les participants divisés en 4 groupes ont discuté sur les thèmes suivants « Rôle des syndicats dans le Plan de politique d’emploi et de travail du gouvernement 2016/2020 » (1er jour) et « Rôle des syndicats pour la création de relations patronat-syndicat constructives » (2ème jour), puis ont suivi les présentations de groupes et les échanges d’avis.
 Lors de la cérémonie de clôture, M. Yasunaga a souligné encore une fois qu’il est important que la fédération des syndicats en tant que partie prenante, mène des actions autonomes. M. Amgalanbaatar a conclu que « ce séminaire était une occasion bénéfique pour les activités du futur, qu’il a permis d’échanger sans réserve les avis divers dans le contexte de la stagnation économique et du changement de pouvoir politique. Il faut accélérer l’action autonome des syndicats dans la collaboration patronat-syndicat ». Il a exprimé sa reconnaissance avant de clore le séminaire.

Programme

DateContenu
08/30Mar1er jour de séminaire
08/31Mer2ème jour de séminaire

Photos des participants

Salutations de M. Amgalanbaatar, président de la CMTU

Lieu de réunion

Présentation faite par les participants

Echange animé de questions et réponses

Ecoute attentive des participants

Discussions de groupes