Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Bangladesh

Avec environ 160 millions d’habitants (classé au 8ème rang mondial pour sa population), une richesse de main-d'œuvre jeune (âge moyen, 24 ans) et grâce à l’émergence de sa classe moyenne, on remarque le potentiel du Bangladesh comme un grand marché de consommation future. Le nombre des entreprises japonaises implantées au Bangladesh est, au mois de janvier 2015, d’environ 220 (YKK, Kojima Iryo, Uniqlo, Brother Industries, Kawamura Electric, etc.) et le taux de croissance du PIB réel et moyen augmente, chaque année, de façon stable, au rythme d’environ 6% depuis 10 ans (classé comme un des pays de Next 11, il serait une des premières puissances économiques d'ici 2055). Par contre, de nouveaux enjeux et problèmes voient le jour : 1) l’environnement défavorable et les mauvaises conditions de travail dans les usines de textile et de vêtements, symbolysés par l’accident de l'effondrement de l’immeuble Rana Plaza (avril 2013) (le niveau du salaire minimum est le plus bas dans les pays asiatiques), la violation de la liberté d'association et la fréquence des conflits de travail ; 2) le nombre important des travailleurs dans le secteur informel (90%). A cela s’ajoute que le peuple et les travailleurs ne bénéficient pas des fruits du développement économique.
En conséquence, pour contribuer à la stabilisation de l’emploi, de la société et de l’économie grâce à la protection des droits des travailleurs, la JILAF qui reconnait l’importance de l’assainissement des relations patronat-syndicat et du renforcement du mouvement des travailleurs (élargissement des organisations), a organisé à Dhaka, capitale du Bangladesh, pendant 2 jours du 19 au 20 décembre 2015, en collaboration avec le Conseil du Bangladesh de la Confédération Syndicale Internationale du Travail (ITUC-BC), un séminaire qui a pour thème principal « La création de relations saines patronat-syndicat et la stabilisation de l’emploi ». Le séminaire a accueilli 73 personnes (dont 22 femmes) y compris les dirigeants des syndicats et les représentants de la Fédération des employeurs.
Au début du séminaire, M. Siraj, Secrétaire Général de l'ITUC-BC a présenté ses remerciements sincères pour la collaboration continue et suivie de la JILAF et du gouvernement japonais, et a salué avec respect l’organisation tripartite formée des acteurs principaux (patronat, syndicat et gouvernement) qui a également participé. M. Farooq, Secrétaire Général de la Fédération des employeurs du Bangladesh (BEF) a expliqué que les relations patronat-syndicat s’améliorent même un tant soit peu, avant de souligner l’importance de créer des relations patronat-syndicat constructives. M. Nagumo, président de la JILAF a parlé des interventions faites jusqu’à présent par la JILAF au Bangladesh, des démarches visant à la création de relations patronat-syndicat constructives et à la stabilisation de l’emploi, et des point essentiels de ce séminaire qui a pour but la protection des droits des travailleurs.
Puis, M.Katsuo, Vice-Secrétaire Général de la JILAF a donné une conférence intitulée « Système de salaire minimum au Japon » et il a expliqué : 1) le système de salaire minimum au Japon et les niveaux du salaire minimum et du salaire vital ; 2) le mécanisme de la résolution des conflits (collectifs/individuels) de travail. M. Abdus Salam Khan, ancien président de la JSL (Jatiya Sramik League) et M. Anowar Hossain, président de la BJSD (Bangladesh Jatiyatabadi Sramik Dal ou Organisation syndicale) ont, en tant que représentants des travailleurs, donné des conférences sur le thème «En visant à créer des relations patronat-syndicat constructives » et ils ont soulevé un débat. Ils ont présenté la situation actuelle de leur pays où manque la communication positive entre patrons et syndicats, en citant le harcèlement symbolisé par le licenciement des dirigeants et des membres du syndicat par les patrons, ce qui est la cause des conflits de travail au Bangladesh.
Ils ont ensuite proposé les mesures suivantes pilotées par les syndicats et visant à modifier le Code du travail au Bangladesh, à protéger les droits des travailleurs et à améliorer leur niveau de vie : 1) la participation du patronat au comité du salaire minimum : 2) le développement des ressources humaines et la formation professionnelle pour les travailleurs qui se rendent dans les pays étrangers pour le travail ; 3) la syndicalisation des travailleurs du secteur informel, y compris les employés de maison, et leur affiliation à la sécurité sociale ; 4) la syndicalisation des travailleurs féminins et leur participation aux activités syndicales.
M. Sukur Mahamud, président de l’ ITUC-BC a de son côté donné une conférence intitulée «Élargissement de l’organisation des syndicats », et a expliqué qu’il faut augmenter l’influence des syndicats (voix des travailleurs) dans la société pour détruire les conditions actuelles où se produisent fréquemment la violation des libertés d’association et les conflits de travail. Ils ont reconnu que l’enjeu important et urgent est la syndicalisation des travailleurs du secteur informel qui représente 90% des travailleurs au Bangladesh.
Au 2ème jour, les participants ont discuté en groupes et ont présenté un plan d’action concernant 1) la politique de l’emploi et la politique industrielle et 2) la création de relations patronat-syndicat constructives. Les participants ont présenté leurs propositions sur 1) le développement de la formation professionnelle, 2) la mise en oeuvre d’un système de garantie du respect des lois et 3) le plan d’action en vue de la syndicalisation pour prévenir la violation des droits contre le syndicat. Enfin, M. Siraj, Secrétaire Général de l'ITUC-BC, M. Nagumo, président de la JILAF et M. Sukur Mahamud, président de l’ITUC-BC ont présenté leur point de vue synthétique en souhaitant que ce séminaires apporte ses fruits comme le développement de la société et de l’économie au Bangladesh, la stabilisation de l’emploi et la protection des droits des travailleurs, avant de clore ce séminaire de 2 jours.

Programme

DateContenu
11/19Jeu1er jour de séminaire
11/20Ven2ème jour de séminaire

Photos des participants

Salutations de M. Siraj 、Secrétaire Général du Conseil du Bangladesh à la Confédération Syndicale Internationale du Travail (ITUC-BC)

Salutations de M. Farooq, Secrétaire Général de la Fédération des employeurs du Bangladesh (BEF)

Conférence de M.Katsuo, Vice-Secrétaire Général de la JILAF

Discussions en groupes

Discussions en groupes et présentation du plan d’action (1)

Discussions en groupes et présentation du plan d’action (2)