Mise en place du « Programme de soutien aux actions citoyennes via les réseaux patronat-syndicat internationaux » (SGRA) au Laos (avril)

Photo de groupe de l’EWC (1er Comité Elargi du Travail)

À l'occasion du redémarrage en ce début d’année 2018, des activités du SGRA (Programme de soutien aux actions citoyennes via les réseaux patronat-syndicat internationaux), qui sont des activités auxiliaires du gouvernement japonais (Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales), la JILAF a visité Vientiane du 23 (lun.) au 26 (jeu.) avril et a examiné et discuté le programme annuel fondé sur les objectifs de l’exercice, et le contenu concret des activités.

Au Laos, se sont déjà mis en place le Comité Central de Promotion (PC) composé des organisations tripartites locales (le Ministère du travail et de la protection sociale du Laos, la LFTU (Fédération des syndicats du Laos), et la Chambre nationale de Commerce et d'Industrie du Laos (LNCCI)) ainsi que l’Organisation Internationale du Travail (ILO) et, en tant qu'acteur travaillant à la promotion des activités, le Comité du Travail de Vientiane (VWC), le Comité du Travail de Savannakhet (SWC), le Comité du travail de Champasak et le Comité régional du travail d’Oudomxay, déployant leurs activités dans chaque région.

À l’occasion de la tenue du 1er Comité Central de Promotion et du 1er Comité Elargi du Travail, on s’est penché sur les résultats et les problèmes liés aux activités de l'exercice 2017 et on a examiné et discuté intensivement le programme annuel suivant et les activités concrètes fondés sur les objectifs confirmés lors du 3ème Comité Central de Promotion (qui a eu lieu le 23 janvier 2018). On a également approuvé les activités concrètes pour développer les opérations de l’exercice 2018. On concentrera les efforts sur les activités visant à : 1) améliorer les conditions de vie des travailleurs du secteur informel à Vientiane, à Savannakhet, à Champasak et à Oudomxay et à relever leur niveau de vie minimum, : 2) à suivre les membres existants du réseau et : 3) à améliorer la compétence de chaque comité pour assurer la gestion des activités indépendantes et autonomes.

Durant ce 1er Comité Elargi du Travail, la Chuo Rofukukyo (Association centrale pour l’aide sociale aux travailleurs) a donné un discours intitulé « Mouvements pour le bien-être des travailleurs au Japon », et les membres de chaque comité ont approfondi leurs connaissances sur les efforts à fournir envers ces mouvements au Japon et sur l’importance de la création du réseau pour mener à bien le travail. Ensuite, les participants se sont répartis en groupes selon leurs zones d’activités et ont établi un plan d’activités pour l’année en cours avant de présenter le rapport général. Les représentants de la JILAF ont ajouté leurs commentaires chaque fois que cela leur a apparu opportun.

En outre, les participants se sont rendus, dans l’après-midi du 24 avril, sur le lieu de travail des membres du réseau de Ventiane travaillant à la production du textile traditionnel et les ont interrogés sur leurs problèmes actuels tels que : 1) le travail sans contrat (contrat de travail temporaire) ; 2) la mauvaise qualité de l’environnement et des conditions de travail et ; 3) les revenus instables.

Programme

DateContenu
24/04Mar.1er Comité Central de Promotion, Visite au lieu de travail des membres du réseau
25/04Mer.1er Comité Elargi du Travail

Photos des participants

Membres du 1er Comité Central de Promotion

Réunion du Comité Central de Promotion

Discours donné par la Chuo Rofukukyo lors du 1er Comité Elargi du Travail

Établissement du plan d’activités lors du 1er Comité Elargi du Travail

Interview lors de la visite au lieu de travail

Une scène de travail dans le secteur du textile traditionnel