Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Laos

La JILAF, en collaboration avec la LFTU (Fédération des syndicats du Laos), a organisé, pendant 2 jours, du 30 juin au 1er juillet, à Vientiane, la capitale du Laos, un séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail mise en place sous la houlette du gouvernement japonais (Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales). À ce séminaire, étaient présentes 70 personnes en dehors des leaders de la LFTU, des représentants du Ministère du travail et de la protection sociale, et des représentants de la Chambre de Commerce et d'industrie du Laos.

Au début du séminaire, M. Khamla Lolonesy Président de la LFTU a, au nom des organisateurs, exprimé sa profonde gratitude envers la coopération de la JILAF et du Gouvernement du Japon. « Ce séminaire revêt une signification et un rôle très important, car il est organisé l’année de la commémoration du 60ème anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre le Laos et le Japon et à la veille de l'inauguration de la Communauté économique de l'ASEAN (AEC) ».

En réponse à ce discours, M. Danno, Directeur exécutif de la JILAF a déclaré : « Avec les progrès de la mondialisation, de nombreuses entreprises étrangères tournent leur attention vers le Laos qui possède des ressources hydroélectriques abondantes dénommées " sources d'énergie électrique ". Le pays connaît un développement économique rapide cependant les disparités sociales apparaît comme un sujet d’inquiétude. Je souhaite que ce séminaire soit une bonne occasion pour repenser le rôle du syndicat ».

En outre, lors de la cérémonie d'ouverture, M. Onishi, Ministre-conseiller à l'ambassade du Japon, M. Phongsavanh Xaykosy, Directeur adjoint de la direction du contrôle du Ministère du travail et de la protection sociale et Mme. Sengdavone, Secrétaire général de la Chambre nationale de Commerce et d'Industrie de Laos (LNCCI) ont exprimé leur souhait de voir s’organiser un second séminaire.

Par la suite, M. Ounkham Boungnaseng, Directeur général de la direction de la protection du travail de la LFTU a fait allusion au « rôle des syndicats dans une économie mondialisée» tout en évoquant la politique de la LFTU. De surcroît, le syndicat a souligné qu’il doit relever les défis tout en respectant la culture et la loi dans un contexte où les relations patronat-syndicat ont tendance à se compliquer avec le développement économique rapide.

En réponse à cela, M. Danno a donné une conférence intitulée « Développement de l'économie et de la société et rôle social des mouvements syndicaux », et il a constaté les changements dans l’environnement des travailleurs induits par la mondialisation, la situation actuelle de l'économie du Laos et les perspectives d'avenir du pays (développement économique accru grâce au développement du corridor économique et de l’industrialisation de l’agriculture).

Il a ensuite expliqué que, pour mieux répondre aux problèmes des relations patronat-syndicat qui se compliquent avec le développement économique, il est utile de se pencher sur l’expérience du Japon (mise en place harmonieuse d’une coopération à travers des consultations patronat-syndicat et une confrontation des idées dans la négociation collective) et il a encouragé les participants à créer des relations patronat-syndicat constructives.

M. Sekiguchi, Directeur de la Fondation Thaïlandaise de la JILAF a donné un discours intitulé «Le rôle des syndicats en vue de l'inauguration de l'AEC » dans lequel il a exposé les grandes lignes de l'AEC, tandis qu’il a reconnu l’influence négative des phénomènes suivants sur les travailleurs : 1) augmentation des travailleurs dans le secteur informel ; 2) tendance à négliger l’existence des rapports patronat-syndicat et leurs pourparlers au fur et à mesure que l’investissement étranger progresse. ; 3) Accroissement des écarts de revenus et des chances.

Au deuxième jour, les participants, se sont divisés en trois groupes, pour mener à bien des discussions et des présentations en groupe sur le thème « Plan d'action pour la protection des travailleurs par le biais de relations patronat-syndicat constructives dans un monde globalisé ».

Chaque groupe a présenté ses propositions : 1) promouvoir la coopération entre le gouvernement, les syndicats et le patronat à travers la mise en place d’une consultation tripartite du travail représentée par tous les partenaires sociaux, en vue de l'amélioration des conditions de travail (au stade actuel, les consultations sont organisées trimestriellement au niveau du secrétariat) ; 2) promouvoir la syndicalisation et préparer ses conditions d’implantation dans les entreprises étrangères ; 3) exercer la pression sur le gouvernement pour la protection de tous les travailleurs, y compris les travailleurs du secteur informel ; 4) agir encore davantage sur le gouvernement pour relever le salaire minimum. Après les échanges d’avis, M. Ounkham Boungnaseng et M. Danno ont présenté un point de vue synthétique résumant les discussions des deux journées avant de clore ce séminaire.

Programme

DateContenu
06/30Mar1er jour de séminaire
07/01Mer2ème jour de séminaire

Photos des participants

salutations de M. Khamla, Président de la LFTU

conférence de M. Danno, Directeur exécutif

conférence de M. Ounkham Boungnaseng, Directeur général

discussions en groupes

présentation des plans d'action

lieu du séminaire