Mise en place du « Programme de soutien aux actions citoyennes via les réseaux patronat-syndicat internationaux » (SGRA) au Népal (juin-juillet)

La JILAF a du mardi 3 au samedi 11 visité Katmandou, la capitale népalaise, et les régions (districts de Bhaktapur, de Morange, Parsa) concernées par la mise en oeuvre du SGRA (Programme de soutien aux actions citoyennes via les réseaux patronat-syndicat internationaux), effectuée sous la houlette du gouvernement japonais (Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales), et a organisé différentes réunions et séminaires de soutien à la vie et à la formation des formateur (TOT : Training of Trainers).
Ce déplacement étant le premier depuis le grand séisme du Népal qui a eu lieu le 25 avril, nous avons pu observer les traces laissées par le tremblement de terre un peu partout dans le district de Bhaktapur, et dans la ville de Katmandou. Nous avons ressenti l'énormité des dégâts en recevant les rapports nous informant que plus de la moitié des maisons appartenant à environ 200 travailleurs du secteur informel (communément appelés : les membres du réseau) impliqués dans ce projet et demeurant dans le district de Bhaktapur, avaient été détruites ou en partie cassées.
Il faut noter qu’environ 60 nouveaux membres du réseau ont participé au séminaire de soutien à la vie organisés dans les trois districts susmentionnés. Les formateurs chargés de la promotion des activités locales ont parlé des différents services tels que la sécurité sociale ou les services publics auxquels les Népalais peuvent recourir gratuitement et ont fourni les informations utiles en vue d’améliorer la qualité de vie.
 
En outre, devant la situation laissée par le tremblement de terre, la JILAF a organisé des conférences intitulées « Mesures prises face au tremblement de terre au Japon » et « Vers la reconstruction post-séisme au Népal ». En particulier, nous avons, en collaboration avec l'OIT qui s’occupe du projet de régularisation du secteur informel (communément connu sous le nom: Projects SA), organisé des séminaires de soutien à la vie dans les districts de Bhaktapur et de Morang. L'OIT a également donné des conférences se rapportant à ce projet. Nous prévoyons encore pour cette année l’affiliation de 50 nouveaux membres au réseau via le deuxième séminaire de soutien aux conditions de vie dans le district de Morang, et le nombre des bénéficiaires de ce programme au Népal devrait s’élever à environ 700 personnes.

On a constaté que, cette année, dans le cadre de la promotion des actions locales, une nouvelle «équipe de la relations publiques et du suivi » a été créée pour s’occuper de la formation des formateurs (TOT) jouant un rôle central. La TOT sera donc constituée dorénavant de 5 équipes : l’équipe de la boutique SGRA ; l’équipe de vente et de marketing ; l’équipe des « Sahakari » (coopératives au Népal) ; l’équipe des conférenciers et ladite ’équipe de la relations publiques et du suivi. L’« équipe de la relations publiques et du suivi » a pour mission de sensibiliser le public et de promouvoir la participation au programme grâce à la distribution des brochures dans les communautés, et de collecter les dernières informations relatives à l’emploi des membres du réseau constitué en organisation.
En outre, dans le district de Parsa où les activités de « Sahakari » prennent de l’ampleur, les leaders de l'équipe de Sahakari ont dressé un rapport sur les résultats de l’épargne et de l’emprunt. On prévoit dans ce district, la mise en place d’une boutique de beauté SGRA créé à l’initiative de personnes dont la formation a été financée par le « Sahakari », la confection des uniformes des écoles non réglementaires par des diplômés de formation de couture, et le développement des formations pour la préparation des épices organisées principalement par le « Sahakari », etc.,

Le SGRA du Népal commence, à partir du mois d’août, la formation professionnelle (couture, tricot, fabrication des bougies, soins esthétiques, etc.) et l'alphabétisation dans chaque district. La coopération entre les acteurs tripartites et l'OIT sera renforcée dans chaque district pour offrir des passerelles (appelées « bridging ») aux membres du réseau dans leur formation professionnelle existante financée par le gouvernement, les organisations d'employeurs et l’OIT, et de sorte à offrir encore davantage aux membres du réseau des opportunités de formation professionnelle.

Programme

DateContenu
07/02Jeu2ème Comité central de gestion
1er Comité de Travail dans le district de Bhaktapur
07/03Ven1er Comité de Travail dans le district de Morang
07/04Sam1er séminaire de soutien à la vie et TOT dans le district de Morang
07/05Dim1er séminaire de soutien à la vie et TOT dans le district de Bhaktapur
07/06Lun1er Comité de Travail dans le district de Parsa
07/07Marséminaire de soutien à la vie et TOT dans le district de Parsa

Photos des participants

Comité de Travail dans le district de Bhaktapur

M. Prakash de l’OIT donnant une conférence dans le district de Morang lors du séminaire de soutien à la vie

Séminaire de soutien à la vie dans le district de Bhaktapur

Comité de Travail dans le district de Parsa

Membres de TOT rendant compte de la situation actuelle du « Sahakari » dans le district de Parsa

Membres de TOT réunis dans le district de Parsa