Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Bangladesh

La JILAF, en collaboration avec le Conseil du Bangladesh de la Confédération Syndicale Internationale du Travail (ITUC-BC), a organisé, à Dhaka, au Bangladesh, pendant 2 jours du 14 au 15 décembre 2014 un séminaire sur les relations patronat-syndicat et sur la politique du travail. 75 personnes, notamment les leaders syndicaux y ont participé.
M. Hisashige Danno, Directeur exécutif de la JILAF, M. Satoru Ogasawara, Directeur adjoint de la direction de gestion des affaires du Zenrosai kyokai (Fédération Nationale des Syndicats de la Mutualité Nationale des Travailleurs), M. Farooq, Secrétaire Général de la Fédération des employeurs du Bangladesh (BEF), et en tant que co-organisateurs locaux, M. Abu Zafar, Président de l’ITUC-BC, et M. Repon, Secrétaire général de l’ITUC-BC ont prononcé le discours d’ouverture et fait les salutations. Le Secrétaire général, M. Farooq s’est fécilité à l’occasion de ce discours de l’organisation du séminaire avec la coopération tripartite du patronat, du syndicat et du gouvernement, et a affirmé qu’ « il agit sur elle pour que les travailleurs au Bangladesh dont plus de 80% appartiennent au secteur informel, s’insèrent dans une économie formelle ». Et le Président, Abu Zafar a, pour sa part, remercié la JILAF pour les travaux de coopération qu’elle a menés jusque- là, et a confirmé devant les participants que « I’ITUC-BC peut mener des actions unifiées en vue de la protection des travailleurs, bien qu’il soit composé de six organisations ayant des idées politiques différentes ».
Par la suite, M. Danno, Directeur exécutif de la JILAF, a donné un discours intitulé « Le développement socio-économique et le rôle social du mouvement des travailleurs » dans lequel il a dit : « Dans les conditions actuelles où les capitaux dépassent les frontières, la division internationale du travail s’accélère et les meilleurs ingénieurs du monde se déplacent en Asie, la main-d'œuvre de haute qualité est très recherchée même au Bangladesh. Je souhaite donc que l’ITUC-BC développe le mouvement afin qu’il crée des relations constructives avec les entreprises implantées au Bangladesh ».
Dans la séance de l'après-midi, M. Naohiro Tsukamoto, Chef de section de l’enquête et de la recherche de Zenrosai kyoukai a donné une conférence sur le thème des activités d'aide mutuelle au Japon. Il a expliqué ce qu’est l’ entraide, par exemple la responsabilité des adhérents et la fonction complémentaire de la sécurité sociale publique, et a par ailleurs encouragé les participants dans leur volonté de fonder l’organisation d’entraide au Bangladesh. Dans la séance de questions-réponses, on a posé des questions sur la différence entre l'entraide et l'assurance, ce qui caractérise les participants à l'entraide, les retraites , etc..
Dans la conférence sur le thème des relations patronat-syndicat et du bien-être des travailleurs, M. Abu Zafar (Président de l’ITUC-BC) a exprimé sa détermination en disant : « Nous développerons le mouvement visant à insérer dans une économie formelle, les travailleurs du secteur informel qui représent environ 85% de travaillers. Nous promouvrons les actions visant la fondation d’une organisation d’entraide pour développer le bien-être des travailleurs.
A la fin de la conférence du premier jour, M. Sadik Rahman, Officier de la Direction de la coopérative régional du Ministère des Collectivités locales, du Développement rural et des Coopératives a parlé des détails techniques liés aux coopératives, tels que les mesures légales pour la fondation de coopératives au Bangladesh.
Au deuxième jour, les participants se sont répartis en trois groupes pour débattre les thèmes suivants : 1) relations patronat-syndicat ; 2) emploi : 3) entraide (coopératives). A l’issue des discussions, ils ont fait des exposés sur les thèmes choisis. Chaque groupe a présenté les défis et les propositions. 1) relations patronat-syndicat : i) manque de respect des employeurs et hostilité contre les syndicats dans le secteur du prêt-à-porter et de l'habillement, ii) création de syndicats déjà trop nombreux dans une même entreprise et luttes entre les différents syndicats ; iii) hausse des prix et bas salaires ; iv) retard de payement des salaires. 2) emploi : i) impact négatif de l’instabilité de la politique intérieure sur l'investissement direct étranger au Bangladesh, ii) manque des ressources humaines dans les secteurs qui nécessitent des techniques sophistiquées ; iii) manque de connaissances des travailleurs quant au contrat de travail. 3) entraide (coopératives) : i) nécessité d'une coopération avec les gens qui partagent les mêmes aspirations ; ii) importance de l’organisation coopérative pour aider les pauvres ; iii) nécessité d’apprendre les lois sur les coopératives et les méthodes de gestion de l'organisation, etc. Après les exposés de chaque groupe, M. Danno a annoncé . « Le Bangladesh d’aujourd’hui nécessite un mécanisme d'entraide indépendant et autonome que sont les organisations d’aide mutuelle. Je souhaite que vous ayez la volonté et fassiez l’effort de créer vous-mêmes votre organisation qui vous offrira les services nécessaires en fonction des besoins ». Au bout de deux jours de séminaire, il a formulé une demande : « Pour construire les relations patronat-syndicat, mettez en place l’assise financière basée sur les cotisations des syndicats. Et pour protéger les travailleurs dans les secteurs informels, fondez des organisations d’entraide telles que les coopératives ! »

Programme

DateContenu
12/14Dim1er jour de séminaire
12/15Lun2ème jour de séminaire

Photos des participants

Discours de M. Abu Zafar, Président de l’ITUC-BC

Salutations de M.Farooq, Secrétaire Général de la Fédération des employeurs du Bangladesh (BEF)

Discours de M. Danno, Directeur exécutif de la JILAF

Discours de M. Tsukamoto, Chef de section de Zenrosai kyoukai

Gallerie de photos du SGRA dans la salle de réunion où on montre les activités SGRA

Deux jours avant la date célébrant le Jour de la Victoire, prière silencieuse pour les victimes de la guerre d'indépendance