Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail en Indonésie

La JILAF, en collaboration avec la Confederation of Indonesian Trade Unions (CITU/KSPI) a organisé, à Jakarta, en Indonésie, les 14 (ven.) et 15 (sam.), un séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail. Une centaine de leaders des syndicats locaux y ont participé. Les participants ont fait des présentations et échangé activement sur le thème de la construction des relations patronat-syndicat et de l'amélioration de la capacité d'élaboration des politiques, en tant que thème de base du séminaire, en plus de sujets touchant à la mise en place des systèmes de sécurité sociale qui font actuellement l’objet de débats avec les acteurs locaux, ou le salaire minimum dont le niveau fait l’objet de discussions, avant et après la période du séminaire, au sein de chaque comité tripartite régionaux de tout le pays.
Lors de la cérémonie d'ouverture de la première journée, M. Ali Akbar, vice-président du CITU et M. Hisashige Danno, directeur exécutif de la JILAF, en tant que co-organisateurs, et M. Nobuaki Maki, premier secrétaire de l'ambassade du Japon en Indonésie et M. Takao Yasunaga, secrétaire général adjoint de la JTUC-RENGO (Confédération japonaise des syndicats de travailleurs), en tant qu'invités, ont procédé procédé à tour de rôle aux salutations. Le vice-président Akbar après avoir exprimé son remerciements pour la collaboration de la JILAF, a affirmé que ce séminaire était bienvenu car le système de sécurité sociale en Indonésie est actuellement en train de se développer et des discussions pour fixer le montant du salaire minimum sont en cours de discussion dans tout le pays. M. Maki a admis que la communication entre patronat et syndicat est importante comme on peut l’observer aujourd'hui au Japon, pays qui a surmonté une époque de conflits patronat-syndicat et a souligné que ce séminaire est une bonne occasion pour en prendre conscience.
La JILAF et le CITU ont ensuite présenté la situation actuelle des relations patronat-syndicat et les problèmes de travail de chaque pays. M. Danno a parlé, dans son exposé intitulé « Le développement de la société économique et le rôle du mouvement du travail au niveau social », de la sophistication du travail exigée au cours du processus de croissance et du rôle du syndicat dans la redistribution des revenus. Il a souligné qu'il est nécessaire, en plus de la demande faite au gouvernement, d'établir une concertation patronat-syndicat dans chaque entreprise. Le secrétaire général du CITU, M. Rusdi a expliqué, dans son exposé intitulé « Indonésie, la nouvelle puissance économique du monde », la situation actuelle des salaires et de la sécurité sociale, et a rendu compte des problèmes afférents au travail et des efforts pour les résoudre en Indonésie où « les discussions sociales » se développent mais sans pour autant apporter de solutions car la responsabilité du gouvernement et des entreprises est ambiguë. Lors des questions et des échanges de vues, on a parlé de l'importance de « l'élargissement de l'organisation et de la négociation », de « la concertation patronat-syndicat dans l'organisation existante », des « bénéfices des entreprises et de la distribution juste » etc.
Dans la conférence par thème, Shigeru Kojima, directeur adjoint de la JTUC The Research Institute for Advancement of Living Standards (Institut de recherche Rengo pour l’amélioration des conditions de vie) a donné un discours sur « L'aperçu du système de sécurité sociale au Japon et ses défis - Le système de sécurité sociale et les efforts du syndicat » dans lequel il a présenté l'histoire de la sécurité sociale japonaise et son régime actuel, et a demandé aux participants d'établir un système à long terme prenant en compte l'équilibre entre les salaires et les allocations de la sécurité sociale ou entre les allocations et les charges. M. Aryana, professeur à l'Université d'Indonésie (président du Comité Patronal-Syndical du gouvernement indonésien) a également donné un discours et a expliqué notamment le mécanisme de prise de décision et le processus de partage des informations dans les syndicats professionnels d’Indonésie ainsi que les mesures d'amélioration de la capacité de négociation de l'organisation.
Au deuxième jour du séminaire, on a défini des propositions et des plans d'action dans chacun des 3 groupes de travail qui ont étudié les thèmes suivants : 1) les salaires minimum ; 2) la pension ; 3) la sécurité sociale en général, y compris l'assurance santé. Lors de la réunion générale qui a suivi, chaque groupe de travail a rapporté sa synthèse et la JILAF a fait son commentaire. Chaque groupe de travail a présenté sa proposition. 1) les salaires minimum : viser l'acquisition d'un certain niveau de salaire minimum et baser les demandes d’augmentation sur un critère juste. 2) la pension : ne pas réduire la retraite et ne pas baisser son niveau actuel même si le système d'assurance de santé universel est introduit. 3) la sécurité sociale en général : améliorer l’efficacité de la fonction publique et établir les normes pour les allocations car non seulement le public ne connait pas bien le contenu et l'interprétation de la sécurité sociale, mais les fonctionnaires eux-mêmes ne le savent pas. La JILAF a fait les commentaires suivants ; Elle souhaite que :
1) Les négociations entre partenaires sociaux se poursuivent afin de garantir des salaires minimum permettant une vie décente ; 2) En ce qui concerne l’équilibre entre les frais d’assurance et les impôts, les syndicats soient aptent à faire des propositions car la mise en place des systèmes, le niveau des salaires, les taux de cotisation etc. doivent être décidés avec toutes les parties concernées ; 3) Compte tenu du fait que récemment des conflits sociaux surgissent souvent dans les entreprises japonaises implantées en Indonésie, notamment dans les PME où les relations patronat-syndicat sont insuffisantes, les syndicats japonais élargissent et renforcent les organisations, etc.
Le séminaire s’est clos sur trois hourras japonais, « Ganbaro (Courage !) » émis par le vice-président M. Akbar, et suivi de tous les participants.

Programme

DateContenu
11/14Ven1er jour de séminaire
11/15Sam2ème jour de séminaire

Photos des participants

Cérémonie d'ouverture

Groupe de séance

Participants