Le «Programme d’amélioration de l’environnement de travail » (POSITIVE) à l’initiative du Congrès National des Syndicats Indiens (INTUC)

La JILAF, en collaboration avec le Congrès National des Syndicats Indiens (INTUC), a organisé un séminaire d'évaluation du « Programme d’amélioration de l’environnement de travail à l’initiative des syndicats » (ci-dessous POSITIVE : Participation-Oriented Safety Improvements by Trade union InitiatiVE) dans la ville de Chennai, État du Tamil Nadu.
Le programme POSITIVE à l’initiative de l’INTUC se compose des quatre séminaires suivants : 1) le séminaire fondamental (qui a eu lieu en novembre 2013) ; 2) le séminaire de formation (qui a eu lieu en février 2014) ; 3) les séminaires sur le lieu de travail (organisés de mars à août 2014 par les participants dans leurs lieux de travail) ; 4) et le séminaire d'évaluation. Ce dernier sera le séminaire final du programme.
Un total de 32 leaders syndicaux a participé au séminaire d'évaluation. Deux à trois participants sont venus de chacun des 15 lieux de travail des entreprises locales et japonaises de la ville, et quatre des participants étaient des membres ordinaires du syndicat qui avaient déjà participé aux séminaires sur lieu de travail. Les objectifs du séminaire étaient de fournir aux participants une occasion de partager des bonnes pratiques sur les activités d'amélioration qu'ils ont déjà mis en œuvre dans leurs lieux de travail. Les participants ont pour but d’élever leurs compétences en tant que formateurs, lorsqu’ils jouent, dans ce séminaire, des rôles de conférencier ou d’organisateur tout en se rappelant ce qui a été appris dans les séminaires précédents.
La JILAF met en place ce programme avec l’aide des « bourses d’aide aux ONG japonaises » du Ministère des Affaires Etrangères. Il s’agit cette année de la deuxième fois que la JILAF organise le programme POSITIVE en Inde, la première fois remontant à 2011 dans la ville de Coimbatore située dans le même État du Tamil Nadu.
Ce programme vise à former des formateurs de manière à ce que les syndicats puissent prendre l’initiative de s’attaquer au problème de la sécurité et de l’hygiène sur le lieu de travail, problème qui a tendance à être négligé dans les pays en voie de développement. Il s’agit d’un moyen pour mettre en œuvre des améliorations à faible coût et immédiatement applicables dans les 4 domaines suivants : 1) gestion et manipulation du matériel ; 2) sécurité dans les ateliers ; 3) amélioration de la productivité ; 4) santé et bien-être. Il a ainsi pour caractéristique d’être à la fois facile à assimiler pour les travailleurs et facile à accepter pour l’entreprise.
Dans le séminaire d'évaluation, les participants ont rapporté 134 cas d'amélioration dans un total de 15 lieux de travail (soit une moyenne de 8,93 cas par lieu de travail). Beaucoup d'entre eux ont également fait remarquer que le projet avait été utile dans la construction de relations patronat-syndicat saines. Désormais, la JILAF espère que les formateurs principaux encourageront les formateurs de POSITIVE non seulement dans leurs propres lieux de travail, mais aussi dans d'autres lieux, afin de promouvoir l'amélioration de l'environnement de travail.

Programme

DateContenu
08/22Ven1er jour de séminaire : rapports sur les séminaires sur l’environnement de travail dans chaque lieu de travail
08/23Sam2ème jour de séminaire : rapports sur les cas d'amélioration dans chaque lieu de travail
08/24Dim3ème jour de séminaire : mention élogieuse des cas d'amélioration ; rédaction et présentation du plan d’action

Photos des participants

Exposé de cas d'amélioration dans chaque lieu de travail

Discussions de groupe

Participants partageant des exemples d'améliorations dans des lieux de travail dans une situation d’apprentissage collectif