Accueil d’une équipe d’Europe de l'Est

La JILAF a invité au Japon du 6 au 19 juillet un total de 10 personnes (dont 6 femmes) de cinq organisations dans quatre pays (Bulgarie, République tchèque, Hongrie, Roumanie).
Cette fois, les participants provenaient de centres nationaux et de fédérations industrielles qui couvrent divers secteurs comme la fonction publique, le commerce, le transport, les chemins de fer et l'énergie électrique. Il s’agissait d’une équipe relativement jeune, entre trente et quarante ans pour la plupart. Comme ils étaient tous des responsables syndicaux engagés activement et quotidiennement dans le mouvement des travailleurs (y compris dans la communication et le conseil juridique en tant qu’avocat de l’ETUC [la Confédération européenne des syndicats]), ils ont spontanément discuté de leurs activités dans leurs pays respectifs. Dans les discussions, ils ont posé de nombreuses questions constructives, tout en montrant leur enthousiasme à transplanter dans leurs pays le système japonais de relations patronat-syndicat, l’amélioration de la productivité ainsi que les régimes de protection sociale des travailleurs. Ils ont également éprouvé un intérêt tout particulier pour la culture et les coutumes japonaises, en profitant pleinement du temps avant et après le stage pour visiter les lieux célèbres et les monuments historiques ainsi que pour goûter la cuisine japonaise. Ils ont tenté de comprendre la Japon sous différentes perspectives.
Dans les conférences de la première moitié du programme, les participants ont montré beaucoup d'intérêt pour des sujets tels que 1) les arrangements tripartites (patronat-syndicat-gouvernement), 2) la méthode pour conclure des accords de travail et leur champ d'application, 3) l’extension des organisations syndicales, 4) l'égalité des sexes, et 5) le processus de fixation des salaires minimaux. En ce qui concerne les arrangements tripartites, ils ont posé à plusieurs reprises des questions sur la méthode de sélection des représentants d'intérêt public et sur leur rôle. En ce qui touche les conventions du travail, ils ont demandé également la portée de leur application dans les cas où plusieurs syndicats existent dans une seule entreprise. Concernant l’extension des organisations syndicales, après avoir compris des causes de la baisse de taux de syndicalisation, tous les participants ont discuté de la façon d'organiser les travailleurs non syndiqués, y compris travailleurs intérimaires et précaires. Ils ont également assisté à une présentation sur les efforts pour atteindre l'objectif de « 10 millions RENGO », qui est une politique du RENGO (la Confédération des Syndicats Japonais). Au Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales, les participants ont appris le processus de fixation des salaires minimaux et le système régional de salaire minimal .
Dans le programme du RENGO régional, les participants ont visité le RENGO Akita. Ils ont effectué une visite de courtoisie au bureau du gouvernement préfectoral d'Akita. Ensuite, ils ont visité un lieu de travail (une centrale thermique), l’Université Internationale d’Akita et un bureau public de l'emploi Hello Work. Ils ont eu également des entretiens avec des responsables du RENGO Akita. Lors de la visite du bureau du gouvernement préfectoral, ils ont bénéficié d’une explication du vice-préfet sur « les mesures visant à créer des emplois à travers le développement des petites et moyennes entreprises, l'utilisation de l'énergie naturelle en tirant parti des caractéristiques de la région ainsi que les mesures de soutien à la transmission des arts et métiers traditionnels ». Les participants ont posé des questions sur les engagements de la préfecture d'Akita pour réaliser un équilibre vie privée / vie professionnelle (y compris pour l’emploi des femmes) et sur les efforts de création d'emplois dans les villes régionales.
À l'Université Internationale d'Akita, les étudiants étrangers représentent environ 20% du total des étudiants, et tous les cours sont dispensés en anglais. L'un des objectifs de l'université est d’éduquer des travailleurs compétents sur la scène internationale. L’Université Internationale d'Akita est l'une des rares universités au Japon qui peut se vanter d'un taux d'emploi de 100% pour ses diplômés . Dans leur visite, les participants ont montré beaucoup d’intérêt pour la philosophie de l'université et sa politique éducative présentée en anglais par son vice-président. Par la suite, ils ont aussi visité la bibliothèque de l'université, ouverte en permanence, un dortoir d'étudiants ainsi qu’une cafétéria, et ont appris que les installations permettaient aux étudiants de travailler très sérieusement.
Dans les discussions avec les responsables du RENGO Akita, les commentaires et questions des participants ont porté sur le rôle de la commission des relations du travail et sur le tribunal du travail régional, ainsi que « les syndicats de communauté » du RENGO auxquels les particuliers peuvent se joindre. Les participants ont mentionné que, quand un conflit de travail se produit dans leurs propres pays, l'affaire est souvent réglée au tribunal mais le procès prend beaucoup de temps. Ils ont montré beaucoup d'intérêt pour le système du Japon, selon lequel les conflits du travail peuvent être réglés rapidement par l'intermédiaire de la commission des relations du travail dans chaque région. Les participants ont également dit qu'ils voulaient envisager d'introduire « des syndicats de communauté » pour offrir aux travailleurs à temps partiel ou précaires un système dans lequel ils peuvent temporairement se syndiquer.

Liste des organisations ayant participé à cette visite

Denryoku Soren (Fédération des syndicats de travailleurs de l’industrie de l’électricité du Japon)Rengo Akita
Hello Work AkitaCentrale thermique d’Akita, Tohoku Electric Power Co., Ltd
Siège de la préfecture d'Akita, l'Union des travailleurs de l’industrie de l’électricité Tohoku

Un grand merci à tous.

Accueil d’une équipe d’Europe de l'Est Participants de l'équipe

The Czech-Moravian Confederation of Trade Unions(CMKOS)

1.NameMr.Michal Votava
 Name of organizationTrade Union UNIOS(OS UNIOS)
 PositionInternational Relations,Education and IT Officer
 Union experience15

The Czech-Moravian Confederation of Trade Unions(CMKOS)

2.NameMs.Katerina Kavalirova
 Name of organizationTrade Union of Commercial Workers(OSPO)
 PositionAssistant of President, Specialist for International Activities
 Union experience17

The Czech-Moravian Confederation of Trade Unions(CMKOS)

3.NameMr.Jan Horecky
 Name of organizationCzhech-Moravian Confederation of Trade Unions(CMKOS)
 PositionLegal Advisor and Chairman of the CMKOS Youth Council
 Union experience6

National Confederation of Free Trade Unions in Romania(CNSLR-FRATIA)

4.NameMr.Adrian Mirel Petrariu
 Name of organizationFederation of Civil Servants Trade Unions SED LEX
 PositionVice-President
 Union experience7

National Confederation of Free Trade Unions in Romania(CNSLR-FRATIA)

5.NameMs.Eugenia Lacrama
 Name of organizationTrade Union from Ministry of Public Finance and National Agency for Fiscal
 PositionVice President
 Union experience6

Democratic Confederation of Independent Trade Unions(LIGA)

6.NameMr.Istvan ARKOVICS
 Name of organizationDemocratic League of Independent Trade Unions (LIGA)
 PositionVice-President
 Union experience9

Democratic Confederation of Independent Trade Unions(LIGA)

7.NameMs.Adrienn HANGONYI
 Name of organizationDemocratic Confederation of Independent Trade Unions(LIGA)
 PositionInternational Relations Coordinator
 Union experience5

National Confederation of Hungarian Trade Unions(MSZOSZ)

8.NameMs.IIdiko Szabo Kepesne
 Name of organizationTrade Union of Hungarian Railwaymen
 PositionIndustrial Relations Expert
 Union experience5

Confederation of Independent Trade Unions in Bulgaria(KNSB/CITUB)

9.NameMs.Ekaterina EVlogieva Yordanova
 Name of organizationFederation of Transport Trade Unions in Bulgaria(FTTUB)
 PositionPresident
 Union experience10

Confederation of Independent Trade Unions in Bulgaria(KNSB/CITUB)

10.NameMs.Liliya Borisova Petkova
 Name of organizationIndependent Trade Union Federation of Commerce, Cooperatives, Tourism and Social
 PositionExpert and Member of the Management board
 Union experience4

Photos des participants

Conférence du Rokin (Association Nationale des Caisses du Travail)

Visite du RENGO

Visite d’un lieu de travail : la centrale thermique d’Akita, Tohoku Electric Power Co., Ltd

Visite de l'Université Internationale d'Akita

Discussions avec des responsables du RENGO Akita

Visite d’un bureau public de l'emploi Hello Work d’Akita