Séminaires sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Cambodge

En collaboration avec le Conseil Cambodgien de la Confédération Internationale des Syndicats (ITUC-CC), la JILAF a organisé un séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail à Phnom Penh les 21 et 22 juin auquel ont participé 60 personnes dont des leaders syndicalistes.
Ayant pour thème le rôle des syndicats au cœur de la mondialisation, ce séminaire a développé des discussions spécifiques sur la mise en place de relations patronat-syndicat constructives, les droits fondamentaux des travailleurs ainsi que sur la sécurité sociale. Le premier jour a été consacré à un cours introductif relatif à ces thèmes principaux, le deuxième quant à lui a fait la part belle aux discussions de groupe concernant chacun des thèmes abordés ainsi qu'à la formulation de plans d'action s'y rapportant.
A l'ouverture du séminaire, Chuon Mom Thol, secrétaire général de l'ITUC-CC, a exprimé sa gratitude envers le soutien de longue date de la JILAF qui se poursuit depuis 2001. Il a ensuite noté que le Cambodge n'était encore qu'au début de son développement économico-industriel et a souligné que, dans l'optique d'améliorer les conditions de vie des travailleurs, son pays avait beaucoup à apprendre du mouvement syndical japonais.
Hisashige Danno, directeur exécutif de la JILAF, a analysé la situation actuelle du Cambodge en déclarant : « Avec l'accélération de la mondialisation, les économies de l'ASEAN accomplissent des progrès spectaculaires, mais cela est essentiellement lié à l'implantation de sociétés multinationales. Au Cambodge, les industries passent de l'agriculture à la manufacture, comme par exemple le textile, le commerce de détail ainsi que d'autres secteurs financés directement par l'étranger, et la diversification de son industrie n'en est qu'à ses débuts. » Avant de poursuivre : « Dans un tel contexte, les syndicats de travailleurs font face à la nécessité de mettre en place des relations patronat-syndicat sur le long terme avec diverses entreprises multinationales. Ainsi, comme l'atteste l'exemple du Japon, la clé pour construire des relations patronat-syndicat sur le long terme réside dans la conciliation efficace entre consultations patronat-syndicat axées sur l'amélioration de la productivité et négociations collectives. » Et de finir par cet appel : « Dans ce but, la confiance mutuelle entre les membres des syndicats et leurs leaders est essentielle. »
Rong Chhun, président de la Confédération des Syndicats du Cambodge (CCU), Ek Sopheakdey, vice président de la Confédération du Travail du Cambodge (CLC) et Sum Paar En, 1er vice président du Bureau des Conflits Patronat-syndicat du Ministère du Travail et des Formations professionnelles, ont participé au séminaire en organisant des présentations sur la législation du travail ainsi que sur le système de sécurité sociale au Cambodge. Tout en signalant les défis auxquels étaient confrontés ces derniers, ils ont fait appel au besoin de coopération entre les travailleurs, le gouvernement, le patronat, les ONG concernées, etc.
Après les présentations et les discussions de groupes, les participants ont laissé des commentaires tels que : « J'ai profondément ressenti la nécessité de construire des relations patronat-syndicat sur le long terme basées sur la productivité. », ou encore « Il est efficace de fixer une date pour mener des négociations collectives. Si les négociations n'aboutissent pas, nous faisons appel à la commission d'arbitrage. Dans les cas où cela ne suffit pas et uniquement dans ces cas là, nous nous appuyons sur la loi et organisons une grève afin de trouver une solution. »

Programme

DateContenu
06/21Ven1er jour du séminaire
06/22Sam2ème jour du séminaire

Photos des participants

Aperçu du séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail

Aperçu des discussions de groupe (1)

Aperçu des discussions de groupe (2)