Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail (IR) organisé au Cambodge en collaboration avec l’ ITUC-CC et la JILAF

Photo de groupe

La JILAF, en collaboration avec le Conseil Cambodgien de la Confédération Internationale des Syndicats (ITUC-CC), a organisé, pendant 2 jours, les 29 et 30 juillet, un séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail, à Phnom Penh au Cambodge. À ce séminaire, ont participé 62 personnes venues de 3 centres nationaux : le CCTU (Cambodian Confederation of Trade Unions), la CCU (Cambodian Confederation of Unions), et la CLC (Cambodian Labour Confederation)).

Ce séminaire avait pour thème principal le rôle des syndicats dans la stabilisation et l’élargissement de l’emploi ainsi que l’amélioration du niveau de vie, et le rôle des syndicats dans la globalisation. On y a surtout discuté de l’importance de la mise en place de relations patronat-syndicat constructives au moment où la croissance économique des pays asiatiques s’accélère, et de la prévention des conflits de travail inutiles. Lors de la cérémonie d'ouverture du séminaire, M. Bannuku, suppléant du Ministre du Travail et de la formation professionnelle et M. Nakajima, secrétaire de l'ambassade du Japon ont présenté leurs salutations en tant qu’invités de cette réunion. Après la cérémonie d’ouverture, les représentants des 3 organisations de l’ITUC-CC ont présenté les résultats de leurs efforts et les problèmes. Tous ont annoncé qu’ils mettent la priorité sur des relations patronat-syndicat constructives basées sur le dialogue social et qu’ils sont sur la voie d’aboutir.
Lors de la conférence suivante intitulée « les relations patronat-syndicat et le rôle des syndicats au Japon», M. Takao Yasunaga, directeur exécutif de la JILAF a expliqué les activités et le rôle des syndicats, basés sur les relations constructives patronat-syndicat, en donnant l’ exemple de la structure des syndicats au Japon, du fonctionnement de leurs négociations, des consultations patronat-syndicat, des efforts pour la stabilisation de l’emploi et du mécanisme des luttes syndicales de printemps au Japon (Shunto).

Au deuxième jour, M. Noon-Rithy, Conseiller en matière de travail, a donné une conférence pratique soulignant l’importance de l’esprit d’équipe et la nécessité au sein de l’organisation d’utiliser la communication en tant qu’aptitude à communiquer avec l’entourage pour créer de bonnes relations patronat-syndicat constructives. Ensuite, M. Sekiguchi, Directeur de la Fondation Thaïlandaise de la JILAF a donné un discours intitulé « Les mesures prises par les syndicats après l'inauguration de l'AEC (Communauté Économique de l'ASEAN) », dans lequel il a expliqué la situation actuelle du Cambodge en s’appuyant sur les données relatives à l’emploi et au travail de chaque pays de l’ASEAN et sur les sujets d’actualité concernant l’émigration des travailleurs en Thaïlande.

Dans les discussions de groupes, les participants se sont répartis autour de 6 tables rondes, chacune ayant reçu un thème de discussion, et ont débattu pour trouver des solutions satisfaisantes faisant appel aux relations patronat-syndicat constructives.

- « Qu’est-ce qu’on entend par relations patronat-syndicat constructives ? »
- « Comment régler un conflit ? Peut-on le régler par arbitrage ? »
- « Comment faciliter l’enregistrement (ou les formalités de renouvellement d’un syndicat auprès du Ministère du travail ? »
- « Comment faire disparaître les contrat de travail à durée limitée ? »
- « Comment procéder efficacement à l’inspection d’une entreprise ? »
- « Quels sont les avantages et les désavantages du maintien du mémorandum établissant le respect des résultats de l’arbitrage ? »

Lors de la cérémonie de clôture, M. Wanari, vice-président du CCTU et M.Sofon suppléant du président de la CCU ont remercié la JILAF avant d’évoquer l’importance de ce séminaire et les efforts futurs pour créer des relations patronat-syndicats constructives. En dernier, ils ont apporté leur encouragement aux jeunes générations.

M. Yasunaga a clos le séminaire en disant que « Il est possible que les techniques progressent plus vite que nous le prévoyons et que le travail change radicalement. Par conséquent, concevoir un nouveau projet tenant compte de l’emploi et examiner la création d’un nouveau travail entrent dans le cadre des relations constructives patronat-syndicat car l’amélioration de la compétence des travailleurs et l’augmentation de la productivité via la collaboration entre employeurs et syndicat, amènent aux investissements dans l’immobilier et les équipements mais aussi dans les ressources humaines. Le centre national devrait commencer par ce que l’on peut faire ensemble, plutôt que signaler les différences individuelles ».

Programme

DateContenu
07/29Sam1er jour de séminaire
07/30Dim2ème jour de séminaire

Photos des participants

Cérémonie d’ouverture

Discours donné par M.Yasunaga

Discussion en groupes HP3