Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail (IR) organisé au Myanmar en collaboration avec la CTUM et la JILAF

Photo de groupe

La JILAF a tenu, pendant 2 jours, les 26 et 27 novembre, un « Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail » à Yangon, en collaboration avec la CTUM(Confederation of Trade Unions Myanmar : Confédération des syndicats de Myanmar. Ce séminaire a accueilli 89 participants (dont 59 femmes) y compris les représentants du gouvernement et du patronat. Ce séminaire était l’occasion d’offrir aux participants les connaissances de base sur les relations patronat-syndicat et on y a surtout discuté de la prévention des conflits de travail inutiles grâce à la mise en place de relations patronat-syndicat constructives.

À la cérémonie d'ouverture du séminaire, outre M. Nagumo, président de la JILAF et M. Maung Maung, présidents de la CTUM, ont participé un représentant du bureau de la CIS (ITUC) à Myanmar, un fonctionnaire du Ministère du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale du Myanmar, le président du Comité des Employeurs de la Zone industrielle de Minun et le représentant de l'ambassade du Japon au Myanmar. Chacun a exprimé ses attentes pour ce séminaire.

Durant ce séminaire, le représentant de la JILAF a donné une conférence intitulée « Notre conception de base du travail et des relations patronat-syndicat - à travers l’expérience du Japon » et a expliqué notamment 1) la situation actuelle et les problèmes du travail au Japon, 2) les systèmes juridiques qui soutiennent les relations patronat-syndicat constructives et 3)l’objectif et le rôle des syndicats.

Les participants ont posé des questions notamment sur la situation actuelle des travailleurs réguliers et irréguliers au Japon, les mesures prises par les syndicats japonais face aux licenciements abusifs, la situation des organisations des patrons japonaises et la garantie après la retraite, puis la JILAF a répondu à chaque question.
Ensuite, M. Chippo, sous-directeur du bureau des normes d’inspection du travail au Ministère du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale a expliqué en quoi consistent son rôle et la législation du travail. M. Beisinger, responsable du bureau ILO au Myanmar a donné un discours intitulé « Situation actuelle et problèmes du salaire minimum au Myanmar » et M.Kainser, administrateur des finances de la CTUM a parlé de « la situation actuelle des contrats de travail (contrats qui tendent à favoriser les employeurs après le changement de pouvoir politique) ». Les participants ont notamment fait état du non respect de la législation à cause de l’incompréhension des patrons et de l’embarras qui en découle.

Au deuxième jour, M. Rony Tan Rerin, vice-président de la CTUM a donné un cours sur les normes de travail fondamentales telles que la Convention de l’OIT No. 87 et No. 98 et il a évoqué l’importance des négociations collectives et des signatures de conventions collectives. Il a souligné qu’il est indispensable d’aménager les lois sur le travail en les fondant sur des discussions tripartites (patronat, syndicat et gouvernement). Les participants ont évoqué les problèmes liés aux grèves et aux pratiques déloyales du travail, et ont souligné l’importance de l’aménagement des lois et de leur respect par le gouvernement et les employeurs.

Puis, M. Ruanmonchon, directeur de la direction de la promotion de la durabilité chez H&M (marque de vêtement) a donné un cours intitulé « Comment mettre en place le travail décent à travers les bonnes pratiques des entreprises (mise en place et respect des bonnes pratiques et des règles pour les partenaires de la production et les fournisseurs) ». Les représentants du gouvernement, des syndicats et du patronat ont ensuite participé aux tables rondes sur le thème « Situation actuelle et problèmes du conflit du travail -Comment créer des relations patronat-syndicat constructives ». Chacun a exposé les problèmes et leurs solutions en tenant compte de son propre point de vue.

Enfin, les participants ont discuté en groupe et fait des présentations sur les thèmes suivants : le rôle des syndicats dans la prévention des conflits du travail, à travers la création de relations patronat-syndicat constructives ; les problèmes auxquels les syndicats font face lors de l’élargissement et du renforcement de l’organisation et les solutions ; les conventions collectives souhaitées. Ils ont présenté leurs avis et demandes sur les sujets suivants : Nécessité de renforcer les bases du syndicat ; mise en place d’un Comité de Conciliation sur le lieu du travail ; aménagement des lois sur le travail après les discussions tripartites (patronat, syndicat et gouvernement) ; création d’un cadre /système juridique pour le respect des lois. La JILAF a apporté ses commentaires en évoquant la manière de penser à la japonaise et en citant des exemples.

Lors de la cérémonie de clôture, le représentant de la JILAF et les représentants du gouvernement, du patronat et des syndicats ont offert leurs salutations, tandis que M. Maung Maung a souligné avant de clore le séminaire que « Chaque pays a sa propre relation patronat-syndicat. Mais je pense que les relations conflictuelles comme on voit aux États-Unis ou en Australie ne conviendraient pas au Myanmar actuel. Je voudrais plutôt déployer des activités faisant appel à la collaboration des trois partenaires pour créer des relations patronat-syndicat constructive basées sur de vrais dialogues.

Programme

DateContenu
11/26Sam1er jour du séminaire
11/27Dim2ème jour du séminaire

Photos des participants

Cérémonie d’ouverture

Discours donné par le président

Participants venus du gouvernement en train de poser des questions

Table ronde par des représ entants tripartite

Discussions en groupe

Présentation d’un participant