Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail (IR) organisé par la PWF au Pakistan

Lieu de réunion

 La JILAF, en collaboration avec la Fédération des travailleurs du Pakistan (PWF), a organisé à Islamabad les 15 et 16 novembre un séminaire sur les relations patronat-syndicat et sur la politique du travail. Ce séminaire a accueilli 44 personnes : des représentants des syndicats appartenant à la PWF, y compris M. Ajab Khan, président de la PWF et M. Zahoor Awan, secrétaire général de la PWF. Les participants au séminaire ont débattu les articles à modifier dans le Code du travail dans les 4 provinces du Baloutchistan, du Khyber Pakhtunkhwa, du Pendjab et du Sind et les arguments ainsi que des mesures concrètes pour réaliser leur de demandes dans cet amendement.

 Au début du séminaire, M. Khan et M. Awan (le président de l’OIT et le représentant des travailleurs) ont exprimé leur gratitude envers la JILAF et le Gouvernement du Japon pour leur coopération continue avant d’indiquer que « La PWF a pour rôle d’améliorer la Loi du travail qui, hormis quelques différences entre les provinces, a souvent tendance à être réformée au détriment des travailleurs et nous voulons poursuivre nos activité en tenant compte de l’expérience du Japon et des conseil de la JILAF. » . Ils ont ajouté qu’ils souhaitaient voir les participants faire valoir les résultats de ce séminaire dans leurs efforts futurs. M. Yasunaga, Directeur exécutif de la JILAF a ensuite expliqué dans son discours de salutations que les points essentiels de ce séminaire visent la création de relations syndicat-patronat constructives et il a souhaité que le séminaire soit utile pour le développement de la société et de l’économie du Pakistan, la stabilisation de l’emploi et la protection des droits des travailleurs.

 M. Yasunaga a parlé des relations constructives patronat-syndicat au Japon, des efforts pour la stabilisation de l’emploi et des mouvements syndicaux en apportant les détails suivants : « Le syndicat tient des discussions avec le gouvernement ou avec les employeurs. La création de relations constructives patronat-syndicat sur chaque lieu de travail et dans chaque secteur favoriserait une attitude plus respectueuse de la part du gouvernement et des employeurs et la sympathie entre les syndiqués et le peuple. »

 M.Gill, conseiller politique de la PWF a, l’après-midi du premier jour du séminaire et le matin du deuxième jour, présenté les résultats des’analyses sur la Loi du travail mise en application après la décentralisation dans 4 provinces du pays. Les participants ont échangé leurs points de vue sur le sujet et les représentants de la JILAF ont présenté leurs commentaires qui ont été suivis des réponses des participants. Ceux-ci ont donné leurs avis sur certains articles de la loi déjà existants ou qu’il faudrait créer, ainsi que sur leur teneur variant avec les régions, sur le manque de compétence des conseillers régionaux et des agents administratifs, et sur les efforts visant l’examen des lois anticonstitutionnelles auprès du tribunal de première instance pour empêcher les mauvaises réformes.

 M. Ghayur, président du Centre de concertation et d’action (think tank de la PWF) a donné un discours sur les actions visant à mettre en place des propositions pour des systèmes de mesures politiques. Il a proposé de faire des efforts rapides en vue d’obtenir le consensus en saisissant les bonnes occasions et a évoqué l’importance de l’intervention des politiciens (et l’OIT, pour certains sujets).

 Avant la clôture du séminaire, un participant a exprimé son souhait « d’emporter sur son lieu de travail ce qu’il a acquis dans le séminaire et de bien en discuter » puis M. Khan a, de son côté, présenté la synthèse. Enfin, M. Yasunaga, a indiqué qu’ 1) il craint que les conditions de travail telles que le salaire et autres critères approchent des bas niveaux, et que pour échapper à cela, le relèvement de ce niveau minimum est incontournable, et qu’ 2) il est important de maintenir les défauts du système des lois locale. Il a cité un exemple de relations constructives patronat-syndicat dans une grande entreprise automobile au Japon, pour démontrer que la transition du secteur du textile à celui de l’automobile et le développement des techniques ainsi que l’amélioration de la productivité dans ce secteur doivent beaucoup à cette collaboration patronat-syndicat. Pour finir le séminaire, il a conclu qu’il est important que les travailleurs et les employeurs fassent des efforts tout en regardant dans la même direction pour faire face à la concurrence mondiale.

Programme

DateContenu
11/15Mar1er jour de séminaire
11/16Mer2ème jour de séminaire

Photos des participants

Salutations de M. Yasunaga, Directeur exécutif de la JILAF

Salutations de M. Khan, président de la PWF

Salutations de M. Awan, secrétaire général de la PWF

Intervention d’un participant

Discussion entre les participants

Cérémonie de clôture