Séminaire international organisé en commun par la JILAF et l’OIT)

La JILAF, en collaboration avec le Bureau des Activités pour les Travailleurs de l’IOT (ILO-ACTRAV) a organisé, pendant 4 jours du 25 au 28 novembre à Bangkok en Thaïlande, un séminaire international sur le thème : «La mondialisation et l'intégration économique, le rôle des syndicats - Pour la stabilisation de l’emploi et la prévention des conflits de travail à travers la création de relations patronat-syndicat constructives ». Le séminaire a accueilli 26 leaders, cadres des syndicats dans la zone Asie-Pacifique (l’Inde, l’Indonésie, le Népal, la Malaisie, les Philippines, les Fidji, la Corée du Sud, le Vietnam, le Bangladesh)
Au début du séminaire, Mme Hilda Sanchez Martinez, chef du Bureau du travail du siège de l’OIT a prononcé les paroles d’ouverture au nom des organisateurs, et M.Saito, le Vice-Secrétaire Général de la JILAF, a expliqué les points essentiels et les objectifs de ce séminaire et a sollicité la participation active des gens.
M.Saito a ensuite donné un discours intitulé «Le développement socio-économique et le rôle du mouvement des travailleurs », dans lequel il a présenté 1) les changements apportés au monde entier par la mondialisation et la position de l’Asie (la grande zone économique, en plus de l’ASEAN 10, avec des pays potentiels tel que l'Inde, le Népal, le Bangladesh, le Pakistan...) et 2) l’impact des changements environnementaux sur les travailleurs induit par la mondialisation ainsi que la situation actuelle de l'économie des pays asiatiques et leurs perspectives d'avenir. Il a ensuite souligné que, pour mieux répondre aux problèmes des relations patronat-syndicat qui se compliquent avec le développement économique, il est utile de se pencher sur l’expérience du Japon (mise en place d’une coopération harmonieuse à travers des consultations patronat-syndicat et une confrontation des idées dans la négociation collective) et a encouragé les participant à agir sur leur lieu de travail pour créer des relations patronat-syndicat constructives.
Par ailleurs M.Ariel Castro, spécialiste du Centre de formation de Turin, M.Ponsul, spécialiste du Bureau du travail de l’OIT, M.Ofreneo, professeur de l’Université des Philippines, M.Bishuwajit, professeur de l’Université de Nehru, etc. ont fait des conférences sur les thèmes suivants : « L’initiative de l'OIT pour fixer les dispositions sur le travail dans l’Accord des libres échanges (ALE ou ILO) » ; «Comment décrypter les dispositions sur le travail dans l'ALE » ; «Les tendances des entreprises multinationales et le rôle des syndicats ». Au cours de ces conférences les participants ont pu comprendre sommairement la mondialisation, l’intégration économique et la situation actuelle de l’Accord de libre- échange et reconnaître de nouveau l’importance accrue des mouvements dans le travail.
En outre, ce séminaire a été l’occasion d’organiser des discussions en groupes sur le thème « Situation actuelle et défis de la mondialisation, le rôle des syndicats ». Les participants, divisés en 3 groupes selon leur région, ont discuté des avantages et des inconvénients de la mondialisation ainsi que du rôle des syndicats et ont ainsi exprimé leurs avis. Ils ont précisé que d’un côté, on peut attendre de la mondialisation, la croissance économique et l’augmentation des chances d’emploi, mais que d’un autre côté, la mondialisation génère les enjeux suivants: 1) l’augmentation des travailleurs dans le secteur informel et des travaux irréguliers ; 2) des modifications dans le mauvais sens de la loi sur le travail ; 3) le développement de la privatisation ; 4) l’augmentation des conflits de travail. En réponse à ces interventions, la JILAF et l’OIT ont souligné, encore une fois, que la création de relations patronat-syndicat constructives est importante pour résoudre les problèmes induits par la mondialisation, et ont expliqué l’utilité de la concentration du mouvement de travail, du développement du syndicalisme et du dialogue social.
Le dernier jour, on a présenté un plan d’action intitulé « Le rôle des syndicats dans le développement de l’intégration économique - Créer des relations patronat-syndicat constructives ». Les participants ont exprimé des avis tels que « nous voulons renforcer la collaboration dépassant les frontières des pays et des régions, et développer les mouvements des travailleurs pour créer des relations patronat-syndicat constructives ».
La JILAF et l’OIT ont répondu à chaque fois en exprimant leur point de vue, avant de clore le séminaire de 4 jours.

Programme

DateContenu
11/25Mer1er jour de séminaire
11/26Jeu2ème jour de séminaire
11/27Ven3ème jour de séminaire
11/28Sam4ème jour de séminaire

Photos des participants

Conférence donnée par la JILAF

Discussions en groupes

Aspect des lieux