Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail au Myanmar

La JILAF a tenu, pendant 2 jours, les 28 et 29 novembre, un « Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail » à Yangon, en collaboration avec la CTUM(Confederation of Trade Unions Myanmar : Confédération des syndicats de Myanmar. Ce séminaire a accueilli 104 participants (non seulement les dirigeant de la CTUM, mais également les représentants du gouvernement et du patronat), ce qui a considérablement dépassé le chiffre prévu des 50 participants.
Ce séminaire avait pour thème principal « le rôle des syndicats dans la globalisation » et on y a surtout discuté du problème de la mise en place de relations patronat-syndicat constructives et de la prévention des conflits de travail inutiles au moment où la croissance économique des pays asiatiques s’accélère en raison de l'implantation des entreprises étrangères.
Lors de la cérémonie d'ouverture du séminaire, outre les représentants de la JILAF et M.Maung Maung, présidents de la CTUM, ont participé un représentant du bureau de la CIS (ITUC) à Myanmar, un fonctionnaire du Ministère du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale du Myanmar, le président du Comité des Employeurs de la Zone industrielle de Hlaingthaya et le représentant de l'ambassade du Japon au Myanmar. Chacun a exprimé ses attentes pour ce séminaire.
Durant ce séminaire, le représentant de la JILAF a donné une conférence intitulée « Le développement socio-économique et le rôle social du mouvement des travailleurs » et a expliqué 1) les changements apportés au monde entier par la mondialisation et la position de l’Asie, 2) les changements environnementaux sur les travailleurs induits par la mondialisation, et le rôle des syndicats et de leur mouvement 3) la situation actuelle de l'économie des pays asiatiques et leurs perspectives d'avenir. Il a ensuite souligné que, pour mieux répondre aux problèmes des relations patronat-syndicat qui se compliquent avec le développement économique, il est utile de se pencher sur l’expérience du Japon et a encouragé les participant à 1) mettre en oeuvre des relations égalitaires entre patrons et syndicats et à donner aux syndicats l’autonomie basée sur la gestion du syndicat démocratique 2) créer des relations patronat-syndicat constructives grâce à l'amélioration de la productivité et à la prévention des conflits de travail inutiles ainsi qu’à la stabilisation de l’emploi. Puis, M. Sekiguchi, Directeur de la Fondation Thaïlandaise de la JILAF a donné un discours intitulé «Le rôle des syndicats en vue de l'inauguration de l'AEC » dans lequel il a exposé les grandes lignes de l'AEC et a expliqué l’évolution de la situation économique et les prévisions dans les pays de l’ASEAN.
M. Soe Naing, directeur du Ministère du travail, de l'emploi et de la sécurité sociale du Myanmar a ensuite donné un discours sur le thème « Le processus de la résolution des conflits de travail » et M. Khine, secrétaire général de la Chambre de Commerce et d'Industrie du Myanmar, a pour sa part, développé le thème de « L’importance de créer des relations patronat-syndicat constructives ». Les deux conférenciers ont, l’un et l’autre, souligné que « Pour résoudre et prévenir les conflits de travail, les discussions patronat-syndicat sont essentielles. Et il est indispensable que les patrons et le syndicat discutent sérieusement et créent des relations patronat-syndicat constructives ».
M. Nakajima, chef du bureau de la CIS à Myanmar a cité les normes de travail fondamentales telles que la Convention de l’OIT No. 87 et No. 98 pour expliquer l’importance de la négociation collective et des signatures de conventions collectives, et a souligné qu’il est indispensable d’aménager les lois sur le travail basées sur les discussions tripartite (patronat, syndicat et gouvernement). Les participants ont discuté en groupes et exposé leur point de vue sur « la prévention des conflits de travail inutiles » et « la résolution des conflits éventuels ». Ils ont présenté leurs avis et demandes sur les sujets suivants : 1) l’importance de la discussion entre les patrons et le syndicat, de la négociation collective et des signatures de conventions collectives ; 2) l’efficacité du Comité de Conciliation du lieu de travail ; 3) l’arrangement des lois sur le travail concernant la prévention et la résolution des conflits de travail inutiles ; 4) la nécessité de l’arrangement des lois sur le travail par le biais de la discussion tripartite.
Dans la cérémonie de clôture, M. Maung Maung dit qu’il veut former les dirigeants et développer le dialogue social, et a souligné encore une fois l’importance de créer des relations patronat-syndicat constructives avant de clore ce séminaire de 2 jours.

Programme

DateContenu
11/28Sam1er jour de séminaire
11/29Dim2ème jour de séminaire

Photos des participants

Invités (représentants locaux des acteurs tripartites, représentants de l'ambassade du Japon et du bureau de la CIS à Myanmar)

Séances données par la JILAF

Séances de questions et réponses avec les participants

Séances organisées par M. Nakajima, chef du bureau de la CIS à Myanmar

Discussions en groupes

Présentation en groupes par les participants