Programme de soutien sur place

Organiza seminarios en otros países, de acuerdo con el entorno y las necesidades de las organizacionessindicales locales.

Activités en vue du soutien local

Contribuer au développement de l’économie et des syndicats dans les pays en voie de développement à travers l’organisation de séminaires sur différents thèmes comme par exemple le développement des relations saines patronat-syndicat.

La JILAF (Fondation Internationale du Travail du Japon) soutient les activités conçues et pilotées de manière autonome par des syndicats locaux dans les pays en voie de développement.
Dans le cadre de ses activités visant le soutien local, la JILAF a organisé, depuis l'exercice 1994, beaucoup de séminaires et d’ateliers dans 34 pays et 1 région situés autour de l’Asie (on compte, jusqu'en mars 2016, 3 041 séminaires qui ont accueilli 98 000 participants).

Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail (IR)

Séminaire sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail

Contribuer au développement de la société et de l’économie grâce au renforcement des organisations syndicales via l’organisation de séminaires visant à mettre en place des relations patronat-syndicat constructives

La JILAF organise, depuis 1994, des séminaires sur les relations patronat-syndicat et la politique du travail pour réaliser un travail décent visant le développement de l’économie et de la société des pays en voie de développement.

Les séminaires traitent de différents thèmes tels que la création de relations patronat-syndicat constructives, le rôle des syndicats dans la globalisation en prenant en compte la situation de chaque pays et les défis auxquels chaque centre national se trouve confronté.

●Protection des droits des travailleurs
On donne des cours d’instruction et de pratique qui visent à améliorer le statut des travailleurs dans les pays en voie de développement, à accélérer la syndicalisation et à conforter la protection des droits des travailleurs.

●Négociation collective et Consultation patronat-syndicat
On donne des cours d’instruction et de pratique qui visent à apprendre les particularités de la négociation collective et de la consultation patronat- syndicat et leurs différences en se basant sur des cas réels, et à mettre en place des relations patronat-syndicat constructives à travers des jeux de rôles traitant de la négociation collective.

●Législation du travail, salaire minimum, conventions collectives
On enseigne les connaissances de base sur la législation du travail, les conditions de travail et le salaire minimum et on apprend à mettre en place les conventions collectives et à les améliorer.

●Résolution des conflits de travail
On enseigne l’importance des relations patronat-syndicat constructives, à travers la connaissance des particularités et des types de conflits du travail en citant de nombreux cas, et ce afin de prévenir les conflits de travail inutiles qui se produisent très souvent dans les pays en voie de développement ou afin de les résoudre quand ils ont lieu réellement.

●Égalité homme- femme
On enseigne sur la base de cas réels, les connaissances nécessaires pour améliorer la situation sociale des femmes dans les pays en voie de développement et leurs conditions de vie et de travail, et pour mettre en place de situation égalitaire homme-femme sur les lieux de travail et dans la société.

Qu’est-ce que le SGRA ?

Formation professionnelle : couture

Programme de soutien aux actions citoyennes via les réseaux patronat-syndicat internationaux
※「Supporting Grass Roots Activities through the International Employer's and Worker'sNetwork」

SGRA (Programme de soutien aux actions citoyennes via les réseaux patronat-syndicat internationaux) pour les travailleurs du secteur informel
De nombreux pays asiatiques en voie de développement ont, ces dernières années, réalisé une croissance économique rapide, alors qu’ils font face aux problèmes de la pauvreté ou de l’élargissement des écarts sociaux. Il est donc urgent de créer des réseaux d’assurance sociale pour les économiquement faibles tels que les femmes ou les travailleurs à bas revenus. C’est dans ce contexte que la JILAF a démarré, en 2011, le « Programme de soutien aux actions citoyennes via les réseaux patronat-syndicat internationaux » (SGRA) sous la houlette du gouvernement japonais (Ministère de la Santé, du Travail et des Affaires sociales). Elle a même fondé des bureaux locaux en Thaïlande et au Népal pour y promouvoir ses activités. A travers de ces activités, on met à profit les réseaux patronat-syndicat internationaux pour syndicaliser ceux qui ne bénéficient pas du soutien public et créer les réseaux d’assurance sociale au niveau des citoyens. Depuis 2015, la JILAF anime, dans 4 pays (la Thaïlande, le Népal, le Bangladesh et le Laos), les formations professionnelles et les séminaires d’éducation auprès des travailleurs des secteurs informels et des membres de leur famille en coopération avec les acteurs locaux (les syndicats, les organismes d’employeurs, les gouvernements, l’OIT et l’ONG).

Les pays où se déploient les activités
La Thaïlande, le Népal et le Bangladesh