Actions de la JILAF pour la stabilité de l'emploi

La JILAF, Fondation Internationale du Travail du Japon, invite les leaders syndicaux des pays où sont implantées les filiales et les usines de nombreuses entreprises japonaises. Nous envoyons également des leaders syndicaux japonais dans différents pays où nous organisons des séminaires sur les organisations syndicales, en offrant ainsi aux populations de ces pays l'occasion de mieux appréhender la situation des travailleurs au Japon et dans le monde.

Programme d'invitation

Nous accueillons au Japon des leaders syndicaux venant d'autres pays pour étudier des sujets tels que (1) le mouvement syndical et les relations patrons-syndicats au Japon, (2) l'administration du travail au Japon, (3) la législation du travail au Japon, et (4) les efforts visant à améliorer la productivité. Ces rencontres donnent également l'occasion aux participants invités d'exposer la situation du travail dans leurs propres pays et d'échanger des idées avec les acteurs du syndicalisme japonais. Les participants sont également invités à suivre des formations sur le service « Hello Work » (l'Agence nationale pour l'emploi), les activités des syndicats d'entreprises ainsi que la protection sociale des travailleurs. À travers ces stages, nous souhaitons que les participants invités comprennent les efforts conjoints du gouvernement, des syndicats et des patrons japonais pour stabiliser l'emploi et qu'ils profitent de cette connaissance pour œuvrer à la stabilité de l'emploi dans leur propre pays.

Concernant le programme d'invitation

Projet de soutien sur place

Dans le domaine des activités d'éducation ouvrière, la JILAF organise des séminaires locaux sur des thèmes tels que l'organisation syndicale, les consultations patrons-syndicats, la négociation collective, l'augmentation de la productivité et l'amélioration de l'environnement de travail. Nous faisons ainsi des efforts pour favoriser la formation de leaders. Les syndicats locaux prennent l'initiative de ces activités, mais la JILAF répond à leurs demandes en offrant des aides telles que l'envoi des conférenciers, la délivrance de savoir-faire et le soutien financier. Nous espérons que les actions de la JILAF en faveur du processus de consultations syndicats-patronat et de l'accroissement de la productivité contribueront à la stabilité des relations patronales-syndicales, au développement des entreprises et à la stabilité de l'emploi dans les pays concernés. En outre, concernant les activités sociales menées par les syndicats des pays en développement, la JILAF offre son soutien selon les conditions et les besoins locaux. Entre autres, les activités de la JILAF comprennent la création et la gestion des écoles libres dites « non-régulières » pour lutter contre le travail des enfants ainsi que les séminaires luttant contre le VIH / SIDA.

Concernant le projet de soutien sur place